Accueil‎ > ‎Christianisme‎ > ‎Bible‎ > ‎

Les Moudjahiddin de la Bible !

Les Moudjahiddin de la Bible !

Collectif Sahab-ed-Dine
Création : 16/03/2011
Modification : //
Facebook Twitter More...




Les chrétiens critiquent très souvent le Jihad en Islam et ne comprennent pas, ou font semblant de ne pas comprendre, qu’il peut s’avérer que la guerre devienne inéluctable dans certaines situations, voire même nécessaire. Il suffit pourtant de regarder l'Histoire pour se rendre compte que la guerre a toujours fait parti du lot de l'être humain.

Une religion qui ne dispose d'aucune loi régissant la guerre ne peut être une religion d'amour pour la simple et bonne raison qu'en situation de conflit, ses adeptes risquent de s'adonner à l'excès. L'Histoire du christianisme est un bel exemple illustrant ce cas. En effet, ne disposant d'aucune loi régissant la guerre, le christianisme s'est rendu coupable des Croisades, de la Colonisation, de l'Esclavage, de l'Inquisition, des exterminations des Indiens d'Amérique et des Aborigènes d'Australie, de la situation d'Apartheid en Afrique du Sud, etc. Une religion d'amour, comme le soutiennent les polémistes chrétiens, donnerait-elle autant de fruits pourris ?

Ces polémistes ne comprennent absolument pas la notion de s’abandonner soit-même pour combattre dans la voie de Dieu et pour protéger les faibles comme le dit le saint-Coran :


وَمَا لَكُمْ لاَ تُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللّهِ وَالْمُسْتَضْعَفِينَ مِنَ الرِّجَالِ وَالنِّسَاء وَالْوِلْدَانِ الَّذِينَ يَقُولُونَ رَبَّنَا أَخْرِجْنَا مِنْ هَـذِهِ الْقَرْيَةِ الظَّالِمِ أَهْلُهَا وَاجْعَل لَّنَا مِن لَّدُنكَ وَلِيًّا وَاجْعَل لَّنَا مِن لَّدُنكَ نَصِيرًا



Traduction approximative :

Et qu'avez vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent : «Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur».

Saint-Coran, Sourate an-Nisâ (Les femmes) 4, 75


C’est donc dans l’optique de combattre pour Dieu et pour la cause des faibles que l’Islam conçoit la guerre. C'est avec réalisme que nous lisons dans l'ouvrage de jurisprudence islamique, Fiqh As-Sunna :

La guerre est un phénomène social inéluctable qui touche toutes les Nations et toutes les époques, ou peu s'en faut ; les Lois révélées antérieures reconnaissent cet état de fait : on trouve dans la Thora que méditent les juifs la reconnaissance légale du concept de guerre sous sa forme la plus abrupte. Quant au droit international, il définit les situations où la guerre devient légitime, codifiant pour elle des lois et des coutumes qui atténuent ses effets, outre que ces lois n'aient jamais été appliquées."

Source :  Sayyid Sabiq, Fiqh As-Sunna, éditions ENNOUR, Tome 3, p.25


Si l'Islam a régi la guerre c'est tout simplement pour en limiter ses méfaits. Serait-on assez fou pour décrier les Conventions de Genève et affirmer qu'elles légitiment la guerre ? Il est clair que non. En Islam, Dieu n'aime pas la guerre et même l'historienne chrétienne, Karen Armstrong, a bien compris cela quand elle affirme :

[...] Le mot l'islam vient de la même racine arabe que le mot la paix et le Coran réprouve la guerre comme un évènement anormal contraire à la volonté de Dieu: "Toutes les fois qu'ils allument un feu pour la guerre, Allah l'éteint. Et ils s'efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de désordre." (Le Coran, sourate al-Ma'ida, verset 64)

L'islam ne justifie pas la guerre ou l'extermination agressives, comme la Torah fait dans les cinq premiers livres de la Bible. Religion plus réaliste que le christianisme, l'islam déclare que la guerre est inévitable et parfois une obligation positive pour mettre fin aux oppressions et à la souffrance. Le Coran enseigne que la guerre doit être limitée et conduite de la façon la plus humaine possible. Mohammed a dû combattre non seulement les habitants de la Mecque mais également les tribus juives de la région et des tribus chrétiennes en Syrie qui alliées aux juifs planifiaient une attaque contre lui. Pourtant ceci n'a pas poussé Mohammed à dénoncer les gens du livre.

Source : Karen Armstrong, Holy War, MacMillian London Limited, 1988, p. 25



Nous pensons que les chrétiens devraient revoir leur vision binaire des relations islamo-chrétienne : "La Guerre VS L’Amour" car ceci est totalement faux et quoi de mieux que d’utiliser la célèbre parabole de La Paille et de La Poutre pour illustrer cet état de fait ?

Nous allons, par conséquent, rafraîchir la mémoire aux chrétiens pour leur montrer qu’au sein de leur texte, des “Moudjahiddin” y figurent et que Dieu (Jésus selon eux car la “Parole a été faite chair” !) fut pleinement satisfait d’eux.
La Bible parle de ces guerriers comme de vaillants hommes au service de la guerre de l’Eternel et du Roi mis en place par Lui. Voyons ce petit passage biblique fort instructif :

« Josaphat s'élevait au plus haut degré de grandeur. Il bâtit en Juda des châteaux et des villes pour servir de magasins. Il fit exécuter beaucoup de travaux dans les villes de Juda, et il avait à Jérusalem de vaillants hommes pour soldats. Voici leur dénombrement, selon les maisons de leurs pères. De Juda, chefs de milliers :

- Adna, le chef, avec trois cent mille vaillants hommes; et à ses côtés,

- Jochanan, le chef, avec deux cent quatre-vingt mille hommes; et à ses côtés,

- Amasia, fils de Zicri, qui s'était volontairement consacré à l'Éternel, avec deux cent mille vaillants hommes.

- De Benjamin : Eliada, vaillant homme, avec deux cent mille hommes armés de l'arc et du bouclier, et à ses côtés,

- Zozabad, avec cent quatre-vingt mille hommes armés pour la guerre.

Tels sont ceux qui étaient au service du roi, outre ceux que le roi avait placés dans toutes les villes fortes de Juda. » (2 Chroniques 17,13-19)



Il est fait éloge de tous ces combattants dans la Voie de Dieu, car Josaphat était aimé de Dieu et marchait dans Ses Voies (cf. 2 Chroniques 17,1-12).

Il y avait de disponible pour le Jihad AU MOINS 1,180,000 Moudjahiddin prêt pour servir Dieu et son Roi Josaphat, sans compter “ceux que le roi avait placés dans toutes les villes fortes de Juda” !

Si ces hommes étaient parés pour la guerre AU NOM l’Eternel, comment sont-ils appelés en Islam ? DES MOUDJAHIDDIN, c’est-à-dire ceux qui accomplissent le Jihad, autrement dit, le combat dans la voie de Dieu.

En réalité le combat a été prescrit dans la Bible. Les prophètes antérieurs à Muhammad (sws) ont combattu et tué les infidèles, mené en esclavage leurs femmes et confisqué leurs biens. Le Jihad dans le sentier de Dieu (appelé abusivement guerre sainte) n’est pas une ordonnance spéciale de la loi islamique. D’innombrables exemples existent dans la Sainte Bible des chrétiens :

1)    Dans le Deutéronome (20,10-17), l’Eternel ordonne de passer au fil de l’épée les 6 peuples maudits qui sont les Héthéens, les Amoréens, les Cananéens, Les Phéréziens, les Héviens, les Jébuséens et de tuer tous les mâles des villes qui ne se rendront pas à la première sommation « Excepté les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, tu prendras pour toi et tu mangeras le butin de tes ennemis que l'Éternel ton Dieu, t'aura livrés » (Dt. 20,14) ; la même recommandation est faite dans le livre de l’Exode (23,23-24) : « Mon ange marchera devant toi, et te conduira chez les Amoréens, les Héthiens, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et je les exterminerai. Tu ne te prosterneras point devant leurs dieux, et tu ne les serviras point; tu n'imiteras point ces peuples dans leur conduite, mais tu les détruiras, et tu briseras leurs statues »


2)    L’Eternel ordonne également de massacrer tous les habitants de Canaan dans le chapitre 33 des Nombres aux versets 51-56 : « Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, vous chasserez devant vous tous les habitants du pays, vous détruirez toutes leurs idoles de pierre, vous détruirez toutes leurs images de fonte, et vous détruirez tous leurs hauts lieux. Vous prendrez possession du pays, et vous vous y établirez; car je vous ai donné le pays, pour qu'il soit votre propriété. Vous partagerez le pays par le sort, selon vos familles. A ceux qui sont en plus grand nombre vous donnerez une portion plus grande, et à ceux qui sont en plus petit nombre vous donnerez une portion plus petite. Chacun possédera ce qui lui sera échu par le sort: vous le recevrez en propriété, selon les tribus de vos pères. Mais si vous ne chassez pas devant vous les habitants du pays, ceux d'entre eux que vous laisserez seront comme des épines dans vos yeux et des aiguillons dans vos côtés, ils seront vos ennemis dans le pays où vous allez vous établir. Et il arrivera que je vous traiterai comme j'avais résolu de les traiter. » La même prescription est répétée dans le livre du Deutéronome (7,1-5). Ainsi, l’Eternel ordonne de ne laisser en vie aucun homme de ces nations, qui étaient d’après l’Ecriture, « plus forte et plus nombreuses » que les Israélites ; or d’après le premier chapitre des Nombres, il y avait 603 550 Israélites au-dessus de 20 ans pour porter les armes, sans compter les Lévites, les femmes, les jeunes gens en-dessous de 20 ans, ce qui porterait le chiffre total des enfants d’Israël à deux millions et demi au moins. Le peuple de Canaan devaient donc dépasser ce chiffre, et il atteignaient même suivant le docteur Keith « 80 millions d’êtres ayant vie ». C’est donc la destruction de 80 millions de créatures que Dieu a prescrit au peuple d’Israël !


3)    L’Exode (32,28) précise que Moise tua 3 000 hommes parce qu’ils avaient adoré le veau d’or.


4)    Le livre des Nombre (25) raconte le massacre de 24 000 israélites par Moise parce qu’ils avaient eu commerce avec des filles Moabites et adoré leurs dieux.


5)    Moise fit mettre à mort toutes les femmes Madianites qui avaient connu un homme, et que le nombre des fillettes Madianites laissées en vie et menées en esclavage fut de 32 000 (cf. Nombre 31). On peut aisément estimer le nombre faramineux d’hommes, de femmes et de vieillards exterminés…


6)    Josué suivi les ordonnances de Moise ; on peut lire dans le livre portant son nom (chapitre 1 et 11) toutes les peuplades qu’il a exterminées et les villes qu’il a détruites, de même que nous lisons au chapitre 12 de livre qu’il mit à mort 31 rois et qu’il prit possession de leurs royaumes.


7)    Le livre des Juges racontes que Samson massacré 1000 hommes à l’aide d’une mâchoire d’âne.


8)    Le premier livre de Samuel (chap. 27) nous raconte que David et ses gens montaient et faisaient des excursions contre les Guéchouriens, les Guérissiens, les Amalécites ; que David dévastait le pays et ne laissait vivre ni homme, ni femme ; qu’il prenait les brebis, les bœufs, les ânes, les chameaux et même les vêtements !


9)  Le deuxième livre de Samuel n’est pas en reste, puisqu’il nous raconte au chapitre 8 les guerres de David contre les Moabites, contre le roi de Saba, et le roi de Syrie, et précise qu’il fit mourir la moitié des Moabites et 22 000 hommes Syriens et dans le même livre nous lisons au chapitre 10, verset 18 : « Mais les Syriens s'enfuirent devant Israël. Et David leur tua les troupes de sept cents chars et quarante mille cavaliers; il frappa aussi le chef de leur armée, Schobac, qui mourut sur place » et un peu plus loin au chapitre 12,29-31 : « Il enleva la couronne de dessus la tête de son roi: elle pesait un talent d'or et était garnie de pierres précieuses. On la mit sur la tête de David, qui emporta de la ville un très grand butin. Il fit sortir les habitants, et il les plaça sous des scies, des herses de fer et des haches de fer, et les fit passer par des fours à briques; il traita de même toutes les villes des fils d'Ammon. David retourna à Jérusalem avec tout le peuple » !? David semble même compter ses exploits guerriers au nombre des actions qui lui ont mérité la faveur divine : « L'Éternel m'a traité selon ma droiture, Il m'a rendu selon la pureté de mes mains; Car j'ai observé les voies de l'Éternel, Et je n'ai point été coupable envers mon Dieu. Toutes ses ordonnances ont été devant moi, Et je ne me suis point écarté de ses lois. J'ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité. » (Psaumes 18,21-24)


10) Le premier livre des Rois stipule qu’Elie égorgea 450 prêtres de Baal !


11) On lit dans Genèse 14 qu’Abraham battit les 4 rois qui avaient enlevé Loth et « ramena tout le butin, ainsi que son parent Loth avec son bien, les femmes et le peuple »



Nous conclurons cette courte étude par la glorification des guerriers par le champion sanctifié des chrétiens, Paul de Tarse, qui affirme dans le livre qu’on lui attribue (Hébreux 11,32-34) : «
Et que dirai-je encore? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes, qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères »

C’est donc par la Foi, et pour la réalisations des promesses divines, que ces prophètes-moudjahiddin ont accompli tous ces exploits et détruit leurs ennemis, bien qu’ils aient souvent commis des barbaries, et tué les enfants à la mamelle qui n’avaient pourtant point commis de fautes (ce qui est interdit en Islam au passage).


Les chrétiens devraient passer plus de temps devant leur Bible et l’étudier au lieu de suivre des idées préconçues qui se retournent contre eux au final.


Et Dieu Sait Mieux ! Wa Allahou a’lam



Comments