Accueil‎ > ‎Christianisme‎ > ‎La Rédemption‎ > ‎La crucifixion‎ > ‎

Arrière de moi, Satan !

Arrière de moi, Satan !
Par Karim et Mouminbilah
Création : 23/05/2010


 

Il existe un contraste assez clair dans les paroles du Christ sur la crucifixion. Une fois il réprimande les juifs de vouloir le tuer et considère que c’est un acte satanique et une autre fois il réprimande Pierre pour ne pas vouloir accepter le fait qu'il sera sacrifié en raison de sa mission rédemptrice qu’il est venu accomplir de lui-même et dans la volonté de Dieu. Il taxera même son disciple Pierre de Satan car cette pensée lui effleura l’esprit. Ce genre de contradiction est légion dans la Bible et n’étonne pas, mais cependant, vu le nombre de preuves qui vont dans le sens du non vouloir de Jésus (as) de se voir crucifié (comme cela est démontré un peu partout dans chaque chapitre), il semblerait que cet épisode de Pierre et Jésus (as) soit inauthentique dans la réalité des faits qui se sont déroulés. Observons cette contradiction:

 

« Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour. Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t'arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m'es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » (Mathieu 16,21-23)

« Alors il commença à leur apprendre qu'il fallait que le Fils de l'homme souffrît beaucoup, qu'il fût rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât trois jours après. Il leur disait ces choses ouvertement. Et Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre. Mais Jésus, se retournant et regardant ses disciples, réprimanda Pierre, et dit : Arrière de moi, Satan ! car tu ne conçois pas les choses de Dieu, tu n'as que des pensées humaines. » (Marc 8 :31-33)

 

Ces passages semblent indiquer que Jésus (as) paraissait conscient de sa mise à mort et qu’elle était inéluctable. Mais, ils posent également problème pour plusieurs raisons. Tout d’abord Pierre lui dit “qu’à Dieu ne plaise, cela ne lui arrivera pas” et Jésus(as) lui répond ‘Arrière de moi, Satan !’. Donc, il dit que les pensées de Pierre ne voulant pas sa mise à mort sont de Satan, or dans Jean 8 :44 nous lisons ceci :

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. » (Jean 8,44) 

Dans ce passage, Jésus (as) accuse les Juifs qui voulaient sa mort de commettre un acte satanique. Or, Pierre qui ne voulait pas que son maitre soit crucifié, a été taxé de "satan" juste parce que l'idée lui a effleuré l'esprit. Il semblerait donc, qu'on soit pour ou contre la crucifixion, le résultat soit le même pour Jésus ... nous sommes tous des Satans... L'inconsistance du texte biblique n'est plus à démontrer, mais il y a bien plus grave, puisque Jésus (as) lui-même demandera à Son Père, d'éloigner de lui la crucifixion :

« Il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » (Marc 14 :36)

Nous voyons que Jésus compare les pensées de Pierre, qui ne voulait pas que son maitre soit crucifié, comme étant des pensées sataniques. Ainsi, nous nous demandons comment Jésus  peut traiter Pierre de Satan parce qu'il a eu une pensée contre la crucifixion, alors que Jésus a prié Dieu pour ne pas se faire crucifier (éloigne de moi cette coupe) ? Jésus aurait-il eu "pour père le diable" pour avoir eu une telle pensée ?

Et si Satan était dans les pensées de Jésus, nous nous trouvons en face du dilemme suivant : le Jésus de la Bible avait-il le diable pour père ? Ce verset (Jean 8,44) nous indique que quiconque souhaite accomplir les désirs du diable, à pour père Satan. Or, Jésus(as) lorsqu'il dit "Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi", ne voulait-il pas accomplir les désirs de Satan selon sa réprimande qu’il fit à Pierre ? N’est-ce pas là contradictoire ? Il n’y a aucun moyen de concilier les passages, si ce n’est d’affirmer que Jésus(as) a eu des pensées sataniques à un moment de sa vie ! Que Dieu nous préserve d’une telle pensée !

Le fait que Jésus(as) annonce aux juifs qu’ils ont pour père le diable, c’est évidemment pour leurs intentions de le tué, ce qui signifie que Jésus(as) ne voulait pas se faire tuer, ni qu’il se donne de lui-même sans ouvrir la bouche. Ce morceau de phrase est bien expliqué par Calvin:

« De même que nous sommes nommés enfants de Dieu, non seulement parce que nous lui sommes semblables, mais aussi parce qu'il nous gouverne par son Esprit et parce que Christ vit en nous, afin qu'il nous conforme a l'image de son Père, de même, au contraire, le diable est appelé père de ceux dont il aveugle les entendements et dont il pousse les cœurs à commettre toute injustice. » (Calvin)

Nous réitérons souvent la même question à l’encontre des chrétiens: Comment une œuvre qualifiée de satanique par Jésus(as) lui-même, puisse-t-elle être une œuvre salvatrice pour l’ensemble des chrétiens ?

 

Terminons par cette douce parole de Jésus (as) qui demande à Dieu de pardonner aux personnes qui commirent cet acte de la crucifixion. S’il demande pour eux le pardon de Dieu c’est qu’ils commettaient une injustice. Jésus(as) n’est pas venu pour se faire tuer et encore moins se donner lui même, mené à l'abattoir dans la silence comme les chrétiens tentent de le faire avaler avec leurs dogmes largement ultérieur aux faits:

 

« Père, pardonne leurs car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23,34)


En d'autres termes, pardonne-leur leur crime. S'il avait été envoyé pour se faire tuer, il aurait dit : Gratifie-les, car par ma mise à mort, ils sauveront toute l'humanité !


 

Comments