Mention des Juifs qui ont reconnu la prophétie de Muhammad (sws)

3. Mention des Juifs qui ont reconnu la prophétie de Muhammad (sws)


Beaucoup de Juifs ont reconnu en la personne du Messager d’Allâh (sws), le prophète tant attendu par ces derniers. Nous allons donner quelques exemples :

A) Le récit de conversion de ‘Abdullâh Ibn Salâm, le plus grand savant Juif de Médine

On retrouve ce récit dans le Sahih d’al-Boukhârî (n°3329, 3911, 3938), mais reproduisons ici le récit tel qu’on le trouve dans la biographie du Prophète (sws) intitulée “Ar-Raheeq al-Makhtoum” :

Une anecdote s’est produite le premier jour où le Prophète (sws) est entré à Médine, et elle illustre bien le trouble et l’anxiété profonde qui s’étaient emparés des Juifs.

‘Abdullâh fils de Salâm, le plus savant des rabbins Juifs, vint rencontrer le Prophète (sws) dès son arrivée et il lui posa certaines questions pour s’assurer de sa qualité de Prophète. A peine Muhammad (sws) y eut-il répondu qu’il embrassa l’Islam, mais il ajouta que si les gens de son peuple apprenaient sa conversion ils diraient à son compte ce qui n’est pas.

Le Prophète (sws) envoya chercher quelques Juifs et il leur demanda : “Quelle opinion avez-vous de l’un des vôtres, ‘Abdullâh fils de Salâm ?”

Et les Juifs de répondre : “C’est le plus instruit parmi nous, ainsi que notre maître et le fils de notre maître”.

L’Envoyé de Dieu (sws) dit alors : “Que penseriez-vous s’il embrassait l’Islam ?”

“Que Dieu le préserve d’une telle action”. - Il posa la même question deux fois encore, recevant à chaque fois, la même réponse -

A ce moment, ‘Abdullâh fils de Salâm se montra et dit : “J’atteste qu’il n’est de dieu que Dieu et que Muhammad est Son Messager.”

Les Juifs dirent alors : “C’est le plus mauvais d’entre nous et le fils du plus mauvais d’entre nous.”

Dans une autre version, ‘Abdullâh fils de Salâm aurait dit : “Ô peuple des Juifs ! Craignez Dieu, car par Dieu en dehors de qui il n’y a pas d’autre dieu, vous savez qu’il est l’Envoyé de Dieu et qu’il apporte la Vérité.”

Ils dirent : “Tu mens”. Telle fut la première expérience du Prophète (sws) avec les Juifs.

Source : Safiyyu ar-Rahmân Al-Mubârakfûrî, Muhammad l’utilme joyau de la Prophétie, éditions Maison d’Ennour, 2006, p.253-254


B) Le récit de conversion de Zayd ibn Sa’na, un savant Juif de Médine

Ibn Hibbân [1/521] rapporte son récit de conversion de la manière suivante :

Zayd ben Sa'na, un savant juif de Médine, vint au Prophète (sws) exiger sa créance. Il lui tira l'habit de son épaule, le prit au col brutalement et lui dit avec dureté :

"Vous, les Bani 'Abdul-Muttalib, vous atermoyez (tumâtilûn) vos dettes !" 'Omar (raa) alors, le réprimanda et durcit le ton. Le Prophète (saws) sourit et lui dit : "Moi et lui, nous avions plus besoin d'autre chose de ta part, oh 'Omar : que tu me recommandes de bien régler ma dette, et que tu lui recommandes de réclamer son dû de bonne façon". Puis il ajouta : "Il reste (en fait) au terme (de la dette) trois (jours)". Et il ordonna à 'Omar de le payer et de lui donner en plus vingt mesures " sâ' ", pour l'avoir effrayé.

Ce fut la cause de l'entrée à l'islam de cet homme qui disait : "Il ne manquait aucun signe parmi les signes de la Prophétie de Muhammad (saws), que je ne reconnus, sauf deux : sa magnanimité prime sa colère et le surplus d'emportement aveugle ne fait qu'ajouter à sa magnanimité. Ainsi, je l'éprouvai avec cette histoire "de dette''. Et je le trouvai alors, tel que décrit (dans les anciens livres). Quand à ma dette, donnez la aux pauvres parmi les musulmans" .



C) La conversion de l’enfant Juif


Ibn Malik rapporte qu’un garçon juif travaillait chez le Messager d’Allâh (sws). L’enfant tomba un jour malade. Le Messager (sws) vint le voir et trouva son père en train de réciter la Torah sur l’enfant. Le Messager (sws) lui dit : “Je t’adjure par Allâh qui a fait descendre la Torah sur Moussa, ne trouves-tu pas ma description et mon apparition dans la Torah ?” Le juif [le père] répondit : non. L’enfant dit alors : “C’est vrai, par Allâh, Ô Messager d’Allâh, c’est certain que nous trouvons dans la Torah toute ta description et celle de ton envoi. Et je te jure qu’il n’y a de dieu qu’Allâh et que tu es Son Messager.” (rapporté par al-Bayhaqi, de bonne source.)

Source : Dr. Omar al-Achqar, Les messagers et les messages divins, collection la Foi Islamique 4/8, éditions International Islamic Publishing House, 2007, p. 195



Comments