Introduction

Introduction


Le cas du compagnon Ibn Mas'oud et de la préservation du Coran est un sujet assez délicat à traiter. D'une part, il y a ceux qui pointent le fait qu'Ibn Mas'oud était contre la recension officielle du texte sacré et qu'il disposait d'un canon différent de celui qu'on possède aujourd'hui et de l'autre, il y a ceux qui l'accusent d'être sorti de l'islâm parce qu'il aurait rejeté une partie de la révélation sacrée. Et enfin, certains essaient d'avoir une position intermédiaire entre les deux extrêmes et affirment qu'il s'est tout simplement trompé avant de revenir à l'avis admis par tous.Quoi qu'il en soit l'accusation portée à son encontre est la suivante : 'Il est rapporté qu'ibn Mas'oud rejetait les sourates 113 et 114, de même que la première Sourate du Coran'.

A partir de ce constat là, de nombreuses questions peuvent se poser : Est-ce que tous les compagnons avaient le même texte sacré ? Est-ce qu'il y a dans le Coran des ajouts et des retranchements ? Est-ce que 'Outhmâne a fait brûler les autres copies pour marquer son autorité califal ? etc.

Cet article ne traitera que du rapport d'Ibn Mas'oud avec les Sourates 113 et 114 du Coran. Avant de tirer d'éventuelles conclusions, posons-nous les bonnes questions : l'histoire est-elle fiable ? Quelles sont les sources ? Qu'est-ce qui a été dit sur la question par les chercheurs, les historiens et les savants ? Quelles conclusions devons-nous tirer de cette histoire ?

Nous nous proposons dans cet article de présenter tout d'abord au lecteur les sources de ces allégations. Ensuite, nous rapporterons l'interprétation et les implications de ces récits suivants les avis des différents savants - musulmans et non-musulmans - enfin nous donnerons notre propre avis sur la question.

Puisse Allâh, Créateur des cieux et de la terre, nous faciliter dans notre tâche. Amîne.


Comments