Accueil‎ > ‎Islam‎ > ‎Polémiques ridicules‎ > ‎

Réponse à l'article "Jésus, neveu de Moïse ?"


Réponse à l'article "Jésus, neveu de Moïse ?"

08/09/2010



1. Introduction


Un nouveau site islamophobe vient de voir le jour, il s’appelle aimer-jesus.net sûrement en réponse à aimer-jesus.com. Cependant, ce nouveau site internet dispose d’articles que nous trouvons très médiocres. Aujourd’hui, nous allons analyser un de ces articles ridicules. Voici ce que dit l’auteur de cet article :


Dans le passage coranique suivant, nous trouvons l'indication étonnante que Marie, mère de Jésus, serait la soeur d'Aaron:

Citation:

O sœur d'Aaron ! ton père n'était pas un homme méprisable, ni ta mère une femme suspecte. Sourate 19:28




Seulement, ce n'est pas Marie, mère de Jésus qui a pour frère Aaron, mais Marie, soeur de Moïse, (née 1400 ans avant J-C) :


Citation:

MARIE, la prophétesse, SOEUR D'AARON, prit à la main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant. Exode 15:20




Citation:

Le nom de la femme d'Amram était Jokébed, fille de Lévi, laquelle naquit à Lévi, en Égypte; elle enfanta à Amram: Aaron, Moïse, et MARIE, LEUR SOEUR. Nombres 26:59





Le Coran a ainsi confondu la situation familiale du personnage de Marie, soeur de Moïse et d'Aaron, avec celle du personnage de Marie, mère de Jésus. Notons qu'Hamidullah, pour tenter d'évacuer cet anachronisme, a traduit le nom arabe "Haroona" par "Aaron" toute les fois que le nom est utilisé dans le Coran (voir Sourate 2:248; 4:163; 6:84; 7:142; 7:150; 10:75; 19:53; 20:30; 20:70; 20:90; 20:92; 20:94; 21:48; 23:45; 25:35; 26:13; 26:48; 28:34; 37:114; 37:120) excepté la seule fois où le nom "Haroon" est employé pour indiqué que Marie, mère de Jésus est la soeur d'Aaron:

Citation:

Soeur de HAROUN (Haroon), ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée. Sourate 19:28




Là, Hamidullah, a rendu "Haroon" comme étant "Haroun" au lieu d'"Aaron".


Par cette manière, Hamidullah en traduisant "Haroon" par "Haroun" au lieu d'"Aaron" comme il l'avait fait pour toute les autres références, a espéré cacher aux lecteurs, un des sérieux anachronismes du Coran.


Ceci illustre, combien les musulmans sont embarrassés par ce problème. En fait, l'anachronisme se trouve renforcé, par une deuxième indication. En effet, en plus d'affirmer que Marie, mère de Jésus est la soeur d'Aaron, le Coran indique que Marie, est la fille d'Imran:

Citation:

De même, Marie, la fille d'Imran qui avait préservé sa virginité; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués. Sourate 66:12




Or Imram (Amram en hébreu), n'est pas le père de Marie, mère de Jésus (le père de Marie est Héli, comme il a été vu), mais est le père de Marie, soeur d'Aaron et de Moïse:


Le nom de la femme d'AMRAM (Imran) était Jokébed, fille de Lévi, laquelle naquit à Lévi, en Égypte; elle enfanta à AMRAM (Imran): Aaron, Moïse, et Marie, leur soeur.


La confusion du Coran au sujet du personnage de Marie, mère de Jésus, et Marie, soeur de Moïse et d'Aaron, est donc total.


Vous comprenez désormais pourquoi, certains musulmans, dans le but de trouver une issue à l'anachronisme du Coran, ont tenté de faire croire que Marie dans la Bible, est descendante d'Aaron et non de David.


Toutefois, cette tentative indépendamment d'être fausse, n'a pas lieu d'être, puisqu'elle a pour idée que le Coran indique que Marie est descendante d' Aaron. C'est là effectivement ce que voudrait faire croire quelque musulman. Cependant le Coran n'indique pas que Marie, mère de Jésus, est la fille d'Aaron (descendante d'Aaron), mais la soeur d'Aaron.


Ces musulmans confondent "fille de", "fils de" et "frère de", "soeur de". Ces expressions ne sont pas du tout semblable. "Frère de" ou "soeur de" dans le Coran, se rapporte toujours à un contemporain (voir Sourate 7:65,73,85; Sourate 11:50,6184; Sourate 27:45; Sourate 29:36 etc.), ce qui n'est pas vrai pour "fils de" ou "fille de" qui cette expression se rapporte à un ascendant.


En conséquence le Coran indiquant que Marie est la "soeur d'Aaron" (non la " fille d'Aaron"), signifie que l'auteur du Coran, a cru que Marie, mère de Jésus, était la soeur d'Aaron, un homme qui est mort il y a environ 1400 ans avant que Marie naisse au monde.


L'anachronisme est par ce fait plus que flagrant, et les tentatives incohérentes et désespérées de certains musulmans pour trouver une issue, n'y changeront rien.

Source:
http://aimer-jesus.net/lislam/44-on-vous-laisse-croire-que/150-jesus-neveu-de-moise.html





2. Réponse à l’accusation



Aucun besoin d’aller chercher midi à quatorze heures ! Renvoyons l’auteur vers son texte pour lui montrer sa bêtise et voir s’il tiendra les mêmes propos concernant sa Bible.
Jésus est nommé fils de David, fils d’Abraham, fils de Joseph et fils de Dieu. Rien que ça ! Est-il possible que Jésus ait 4 pères ? Ne serait-ce pas plutôt une forme de langage métaphorique comme dans le cas du Coran pour montrer d’où la personne vient et descend ?



Matthieu 1.1 Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham.

Matthieu 14.33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent: Tu es véritablement le Fils de Dieu.

Luc 3.23 Jésus avait environ trente ans lorsqu'il commença son ministère, étant, comme on le croyait, fils de Joseph

Jean 1.45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit: Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph.

Matthieu 28.10 Alors Jésus leur dit: Ne craignez pas; allez dire à mes frères de se rendre en Galilée: c'est là qu'ils me verront.


Est-il fils de plusieurs personnes différentes vivant à des époques très différentes ? Les disciples dont parle Jésus sont-ils ses véritables frères au sens biologique du terme ?

Le langage métaphorique des textes religieux échappent totalement aux chrétiens. Cette forme textuelle existe dans les Ahadith aussi, tel celui qui suit par exemple:

Le Prophète (sws) dit qu'il est fils de ‘Abd al-Mouttalib qui était en fait son grand père :


Abou Ishaq dit : Quelqu'un demanda à al-Bara' ibn Azib al-Ansari : Avez-vous fui ou abandonné le Prophète (sws) le jour de la bataille de Hounayn? - Mais le Prophète (sws), lui n'a pas fui! Les gens de Hawazin étaient d'habiles tireurs. A notre rencontre nous les avons chargé, et ils furent défaits. Les musulmans se précipitèrent au butin. A ce moment, l'ennemi nous a criblé de flèches. Quand au Prophète (sws) il n'a pas cédé pied. Je l'ai vu sur sa mule blanche, tenue par les mors par Abou Soufyan (ibn al-Harith ibn 'Abd al-Mouttalib (son frère de lait)) disant : "Je suis le prophète sans mensonge je suis fils de 'Abd al-Mouttalib."

Rapporté par al-Bukhari, livre du Jihad et du comportement militaire, chapitre 52, numéro 2864.


Les Ahadith suivants viennent compléter cette courte étude et montrent que l'interprétation de l’auteur est erronée:

“D'après Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (sws) a dit : "Hier, un éfrit d'entre les djinns s'est mis à me tenter pour interrompre ma prière. Or, Dieu m'a permis de s'emparer de lui et je l'étranglai, j'eus l'intention de l'attacher à côté de l'un des piliers de la mosquée, afin qu'au matin vous puissiez tous le voir. Et je me souvins alors des paroles de mon frère Sulaymân (Salomon) : Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil... Et Dieu chassa l'éfrit qui fuit en toute humilité."

Rapporté par Muslim, Hadith n°842


Salomon (as) est-il le véritable frère de Muhammad (sws) ?

Le Prophète (sws) a dit : “Je suis le plus fondé de me réclamer de Jésus fils de Marie dans ce monde et dans l’autre. Les prophètes sont tous des frères descendants d’un même père, leurs mères sont diverses, mais leur religion est unique.”

Rapporté par al-Boukhârî, Hadith n°3443, éditions Al-Qalam, 2005, Tome 2, p.1220-1221


Pure langage métaphorique !

“Une fois Hafsa (raa) dit à Safiya : «  Tu es la fille d’un juif !!», Ce qui l’a fit pleurer. Lorsque le Prophète (sws) entra la voir, il lui dit : « Qu’est ce qui te fait pleurer ainsi ? », Elle lui répondit : « Elle a dit de moi que j’étais la fille d’un juif ! », Il lui dit alors : « Tu es la fille d’un Prophète, ton oncle est un Prophète, et tu es sous la tutelle d’un Prophète, alors de quoi pourrait-elle se vanter de plus ?! » Puis il dit : « Crains Allah Ô Hafsa !»

Rapporté par Ahmed n°3/135 et at-Tirmidhî n° 3894 avec un Sanad Sahih


En effet, elle était de la descendance de Haroun, son oncle est Moussa (qui est le frère de Haroun), et son mari n’était autre que le Messager d’Allah (sws) .

“Ibn az-Zubair (raa) rapporte avoir dit à ‘Uthman (raa) : "Ce verset de la sourate al-Baqara "Ceux d'entre vous que la mort frappe et qui laissent des épouses..." (2,240) a été abrogé par un autre. Pourquoi l'inscris-tu (dans le Coran) ?" ‘Uthman répondit : "Laisse le (là où il est), ô fils de mon frère. Je ne déplacerai rien (du Coran) par rapport à sa position d'origine."

Rapporté par al-Bukhari, Hadith n°4530


Les ahadiths utilisant l’expression “Ô fils de mon frère” sont légions dans les recueils de tradition. Bien évidemment, cette expression n’est pas à prendre littéralement.

Pour répondre à la pseudo problématique coranique, reproduisons ici le texte qu’un forumeur écrivit (du nom de Saladin sur Yahoo) qui devait répondre à la même ânerie comme nous le faisons en ce moment :



“1) Dans les anciens temps, c'était une pratique courante d'utiliser le prénom d'une personne suivi du nom de l'apôtre ou du saint dont elle descend.

2) La cousine de Marie s'appelait Elisabeth. Voici ce qui est écrit dans l'évangile de Luc, 1,5

1.5 Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia; sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Elisabeth.

Ensuite Jesus en parlant, dit:
1.73 Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,

Elisabeth étant désignée comme la fille de Aaron, sa cousine Marie est désignée par soeur de Aaron.

Si on prend à la lettre Marie soeur d'Aaron, alors Jesus est le fils d'Abraham !!!!

3) Ce genre de désignation est utilisé à plusieurs endroits et pas seulement concernant Marie. Exemple:

78. Quant à son peuple, ils vinrent à lui, accourant. Auparavant ils commettaient des mauvaises actions. Il dit : " Ô mon peuple, voici mes filles : elles sont plus pures pour vous. Craignez Allah donc, et ne me déshonorez pas dans mes hôtes. N'y a-t-il pas parmi vous un homme raisonnable ? " (coran, 11)

73. Et aux Thamud, leur frère Salih : " Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Certes, une preuve vous est venue de votre Seigneur : voici la chamelle d'Allah, un signe pour vous. Laissez-la donc manger sur la terre d'Allah et ne lui faites aucun mal ; sinon un châtiment douloureux vous saisira.(coran, 7)

13. de même que les ‘Aad et Pharaon et les frères de Lot,
(coran 50)

Et d'autres.... Frères, filles ne sont pas utilisé dans le sens "frère et fille" de sang.

4) Si on adopte ton raisonnement, ce verset devient très marrant:

6. Ainsi ton Seigneur te choisira et t'enseignera l'interprétation des rêves, et Il parfera Son bienfait sur toi et sur la famille de Jacob, tout comme Il l'a parfait auparavant sur tes pères, Abraham et Isaac car ton Seigneur est Omniscient et Sage ".

Jacob qui dit à son fils Josheph: tes pères Abraham et Isaac qui ont vécu plusieurs siècles avant lui. Il s'agit bien sur d’"ancêtres".”



Ajoutons aussi ce complément de “Jesusinfo” pour être exhaustif:


Rappelons que cette question fût déjà posée du temps de l'Envoyé d’Allah (sws). En effet, selon Al-Moughira  ibn Chou'ba, qui a dit: "Je suis allé à Nadjrân (les chrétiens du Yémen) et ils m'ont questionné en disant: "Vous lisez (dans la sourate Marie) "Ô soeur d'Aaron" et cependant Moïse a précédé Jésus depuis des décennies!". Al-Moughira ibn Chou'ba dit: "Lorsque je suis revenu vers le Prophète Muhammad (sws), je lui posais la question et il me répondit:
"Ils (les juifs de cette époque) se nomaient par les noms de leurs prophètes et leurs saints qui les ont précédé".
Rapporté par Muslim n°2135, At-Tirmidhi n°3155, Nasa’ï n°11315, Ibn Hibban n°6250, Tabarani n°1983 et l’Imam Ahmed n°18226.

Les exégètes du Coran mentionnent que Marie avait un frère qui s’appelait Aaron, connu pour sa piété. Rien n’infirme que Marie, Mère de Jésus, ait un frère qui porte le nom de son ancêtre le Prophète Aaron, surtout qu’elle est issue de la Maison de Aaron par sa nièce Elisabeth ((Luc, chap. 1, versets 5 et 36).

L’emploi du mot « sœur » a pour but de traduire la parenté spirituelle, la pureté des mœurs ainsi que la filiation par le sang.
Cette parenté dans la foi est mentionnée dans la Bible, dix siècles après la mort du Prophète Aaron ; nous lisons dans le livre de Néhémie : « les Lévites donnaient aux enfants d’Aaron les choses consacrées » (chapitre 12, verset 47).
Dans Matthieu (chapitre 12, verset 46) nous sont rapportées ces paroles de Jésus : « Mais qui est ma mère, qui sont mes frères ? Celui qui fait la volonté de Dieu, c’est celui-là qui est mon frère, et ma sœur, et ma mère ! »

C’est en référence à sa noble lignée et sa piété que la mère de Jésus a été interpellée ainsi.    



Voilà notre dernier mot sur la question

Wa Allahou a’lem

Comments