Accueil‎ > ‎Islam‎ > ‎Polémiques ridicules‎ > ‎

Réponse à l'article "L’Ange du Mont Hira"

Réponse à l'article "L’Ange du Mont Hira"

08/09/2010



1. Introduction


Un nouveau site islamophobe vient de voir le jour, il s’appelle aimer-jesus.net sûrement en réponse à aimer-jesus.com. Cependant, ce nouveau site internet dispose d’articles que nous trouvons très médiocres. Aujourd’hui, nous allons analyser un de ces articles ridicules. Voici ce que dit l’auteur de cet article :


  L'Ange du mont Hira


D'après la légendologie mahométane, ce serait saint Gabriel qui aurait révelé le "Coran" à "mahomet"...


"L'ange gabriel descendît du ciel et trouva mahomet sur le mont Hira. Il se montra à lui et lui dit : "Salut à toi, Ô mahomet, apôtre d'allah". mahomet fut épouvanté. Il se leva, pensant qu'il était devenu fou. Il se dirigea vers le sommet pour se tuer en se précipitant du haut de la montagne. Mais gabriel le prit entre ses aîles et lui dit : "mahomet, tu es le prophète d'allah et je suis gabriel, l'ange d'allah qui t'apporte son message pour que tu le lises. mahomet lui répondit : " Comment lirais-je, moi qui ne sais pas lire ?". gabriel lui dit: "Lis au nom de ton seigneur, qui a tout créé."


D'après Ibn Hicham, Sirat-ar-Rasoul (vie de mahomet) IXe siècle(soit au moins 2 siècles après la mort de "mahomet", chacun jugera donc de la crédibilité des biographies mahométanes).

Soit. Tentons de prendre ce conte de "l'islam officiel" au sérieux, et tachons donc d'y répondre par des versets Bibliques.




I- Les Chrétiens savent bien que Satan se déguise en ange de lumière.


En effet, saint Paul nous l'apprend dans sa deuxième épître aux Corinthiens, chapitre XI verset 14.


Et ne vous en étonnez pas ; car Satan lui-même se déguise en ange de lumière.


Et voici le commentaire de saint Thomas d'Aquin.


406. Et il prouve ce qu’il avance, parce que, de même que les vrais Apôtres sont envoyés par Dieu et sont formés par lui, de même Satan se transforme en ange de lumière, lui qui est le chef et l’inspirateur des faux apôtres, se montrent comme un ange de Dieu et parfois comme le Christ. Il n’est donc pas étonnant ni extraordinaire que ses ministres -les faux apôtres- se transforment en ministres de justice et feignent d’être justes.


Ecclésiastique X, 2 – Tel est le juge du peuple et tels sont ses ministres...


407. Il faut noter que Satan se transforme parfois de façon visible, comme devant le bienheureux Martin, afin de le tromper, et que de cette manière il a trompé beaucoup de monde. D’où l’importance et la nécessité du discernement des esprits dont Dieu favorisa spécialement le bienheureux Antoine. Pourtant on peut reconnaître Satan à ceci qu’un bon ange dès le début exhorte au bien et ne cesse d’y exhorter; un

mauvais ange au contraire dès le principe propose le bien, mais par la suite, voulant satisfaire son désir et réaliser son intention qui est de tromper, il entraîne et excite au mal. 1 Jean. IV, 1 – Ne croyez pas à tout esprit... Quand Josué vit un ange dans son champ, il lui dit (Josué V, 13) : Es-tu un des nôtres ou de nos ennemis?


Il y a un autre signe, c’est qu’un bon ange effraye dès l’abord, mais aussitôt console et réconforte, comme il arriva à Zacharie, Luc 1, 13


– Necrains pas, Zacharie. Et à la bienheureuse Vierge, il dit : Ne crains pas, Marie. Mais un mauvais ange épouvante et vous laisse désolé. Et cela afin de tromper et de persuader plus facilement celui qu’il épouvante. Parfois il se transforme de façon invisible, et cela quand il fait apparaître comme bonnes les choses qui en soi sont mauvaises, en pervertissant les pensées de l’homme et en enflammant en lui la concupiscence. Prov. XVI, 25 – Il est une route qui paraît droite à l’homme, dont la fin néanmoins conduit à la mort. C’est ainsi que Satan trompa un moine qui avait fait le voeu de ne jamais sortir de sa cellule. Le démon lui suggéra qu’il lui serait bon de sortir pour aller à l’église et recevoir le corps du Christ. Cédant d’abord à cette suggestion, il se ravisa en allant à l’église. Connaissant alors que c’était le démon qui

l’avait inspiré, le moine se félicita qu’il ne l’eût point trompé, parce qu’il avait cru aller vers le bien et pourtant le démon lui avait fait abandonner son voeu de demeurer sans cesse dans sa cellule. Par la suite il lui suggéra que son père était mort et qu’il lui avait laissé de grandes richesses à partager entre les pauvres, qu’il devait aller à la ville, ce qu’il fit. Mais jamais il ne revint dans sa cellule et il mourut dans le péché. On voit par là qu’il est difficile qu’un homme soit sur ses gardes et qu’il faut recourir à l’aide divine. Job XLI, 4 – Qui découvrira la superficie de se cuirasse..., ce qui veut dire : personne, si ce n’est Dieu.

408. Il découvre donc la différence entre les mauvais et les bons ministres : elle consiste en ce que "leur fin" -celle des ministres du Christ et celle des ministres de Satan- "sera selon leurs oeuvres". La fin des bons sera bonne, celle des mauvais sera mauvaise; les bons sont entraînés vers le bien et les mauvais vers le mal. Phil. III, 19 – Leur fin, c’est la mort... De même les bons recevront des biens en récompense, et les mauvais des maux. Supra V, 10 – Tous nous devrons comparaître devant le tribunal du Christ.




II- Les Chrétiens savent bien aussi quel est le critère pour reconnaitre Satan.


Là encore c'est saint Paul qui nous l'apprend, dans son Épître aux Galates, chapitre I verset 8.


Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème !


Commentaire de saint Thomas d'Aquin.


Si donc il arrivait qu’un homme ou qu’un ange, vînt à enseigner une doctrine opposée à ce qui a été transmis de Dieu, sa parole ne saurait prévaloir contre l’enseignement divin, de manière à le rendre inutile et à le faire rejeter; cet enseignement est plutôt contre lui, parce que celui qui parle ainsi doit être repoussé et exclus de la participation à l’enseignement qu’il attaque. Voilà pourquoi l’Apôtre dit que la dignité de la doctrine de l’Evangile, qui a été transmise par Dieu lui-même, est si haute, que si quelqu’un, soit un homme, soit un ange, venait à annoncer un Evangile autre que celui qui a été annoncé, il est anathème, c’est-à-dire, il doit être rejeté et repoussé.



III- En conclusion


L'Ecriture Sainte nous apprend :

  • que Satan peut se déguiser en ange de lumière,
  • que le critère pour le démasquer est qu'il "enseigne un autre évangile",
  • et nous savons bien aussi que cet "islam officiel" enseigne autre chose que le saint Evangile, et pour tout dire même le contraire.

La conclusion est donc simple: cet ange qui nous est rapporté par la légendologie mahométane (2 siècles après mahomet) n'est autre que Satan déguisé.



Source :

http://aimer-jesus.net/lislam/48-le-coran-parole-de-dieu/151-lange-jibril-du-mont-hira.html?showall=1





2. Réponse à l’accusation



L’auteur tente d’insinuer que l’Ange qui révéla le Coran au Prophète Muhammad (sws) n’était que le Diable déguisé en Ange Gabriel (as) sous prétexte qu’il était de lumière et que l’enseignement Paulinien dit clairement que Satan peut prendre cet aspect.

Nous conseillons à l’auteur de cet article (pitoyable) de lire les articles suivants que nous avons écrit :

1) D'après la Bible, le Coran viendrait-il de Satan ?

2) Muhammad (sws) est-il un faux prophète selon la Bible? (1/2)

3) Muhammad (sws) est-il un faux prophète selon la Bible? (2/2)



Nous renvoyons maintenant ce personnage vers son propre texte avec les mêmes acteurs dans le livre des Actes des Apôtres : une lumière, Paul et une Révélation.

En effet, dans le texte Biblique figure 3 passages qui montrent que sur le chemin de Damas, Paul eut une vision qui l’éblouit tellement qu’il en perdit la vue durant un certain temps. Cette lumière lui dit qu’il s’agit de Jésus et qu’il l’a choisit pour être envoyé vers les païens.

Etant donné que Jésus n’a jamais prêché aux païens et même qu’il en interdit ses disciples de le faire selon Mathieu 15,4 par exemple, nous pourrions dire que c’est le diable qui tente de s’infiltrer en envoyant un homme convertir les païens, choses qui ruinera le Christianisme par la suite puisque se sont eux qui amèneront leurs familles, leurs biens et leurs croyances perverses et polythéistes pour finir par les mélanger avec le monothéisme ambiant qui régnait avant leurs venues.

Que dire donc après cela ??? Une lumière avec une voie qui enseigne un commandement nouveau que même Jésus n’avait pas dit et qui se dit être Jésus...Louche l’histoire. Il n’y a donc rien à dire sur l’Islam concernant ce point puisque si l’Ange Gabriel (as) était le diable déguisé, alors celui qui parla à Paul sous la même forme put tout aussi l’être. Débat clos...

Quant au fait que Paul déclare que si quelqu’un même un Ange révélerait un autre Evangile que le siens qu’il soit anathème, alors nous réfuterons ceci en montrant 2 choses:

- D’une part Paul écrivit bien avant la parution des 4 évangiles et entre ces lettres et son enseignement et ce qui figure dans ces 4 évangiles, le ciel et la terre les séparent.

Des problèmes théologiques apparaissent comme le fait que la Loi soit d’application jusqu’à la fin des temps selon Jésus (le ciel et la terre passeront mais pas un iota de la Loi ne sera retiré “Mathieu 5,18”) alors que Paul enseigne que la Loi est finie avec la mort du Christ.

Ou encore, Jésus est déclaré “Fils de Dieu” avant sa résurrection dans les évangiles tandis que c’est après sa résurrection chez Paul et pas avant.

-----> Selon toute logique, Paul anathématise les auteurs des 4 évangiles canoniques disponibles dans la Bible (sic!).


- D’autre part, dans le livre de l’Apocalypse, écrit bien après Paul, il est dit selon la Révélation de Jésus à l’auteur qu’un Ange viendra avec un évangile éternel dans lequel il sera écrit “Itaqoulah(craignez Dieu !) et qu’il sera destiné à toute la terre. Que notre adoration lui soit entièrement vouée, car l’Heure du Jugement arrive. Ceci se trouve en Apocalypse 14,6-7:


“Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d'une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux.”


        

Trouvons nous ceci dans l’évangile selon Paul ? Aucunement ! Ne pourrions pas voir ici l’Islam et le Coran ? Le seul livre révélé dans lequel il est écrit cela après les textes chrétiens, c’est bien le Coran. Ce qui est décrit dans ce passage de l’Apocalypse se passe après Jésus et après Paul qui était déjà mort à cette époque de la mise par écrit du livre de l’Apocalypse.
Ce qui compte c’est qu’un Ange apporta un autre évangile éternel pour la terre entière et qu’il ne s’agissait nullement de l’évangile selon Paul. Il y a donc contradiction entre la parole de Paul et son anathématisassion, avec le livre de l’Apocalypse.




3. Conclusion


Une fois de plus l’auteur devrait tourné sa langue dans sa bouche avant de déblatérer des inepties. Il se fait réfuter par son propre texte, témoignant de son ignorance car il n’aurait pas lancer le boomerang s’il savait qu’il allait lui revenir en pleine figure.

Wa Allahou a’lem

Comments