Tentative pitoyable numero 2 de réponse de l'ex webmaster du forum islamophobe islamajesus

Tentative pitoyable numéro 2 de réponse de l'ex webmaster du forum islamophobe islamajesus

Par Salik

28/06/2011

Facebook Twitter More...

As sâlamou ‘aleykoum wa rahmatullah wa barâtuhu





I. Introduction

Voici maintenant la suite de la réfutation des propos d’Abdelmassih. Je tiens à rappeler qu’il n’a toujours pas répondu sur beaucoup d’éléments de la première partie et qu’il n’a pas non plus répondu à ma deuxième réponse dans laquelle j’ai mis en évidence ses troncatures énormes du tafsir d’Ibn Kathir.

On va continuer la réfutation et donner, au petit bébé qui veut jouer dans la cours des grands, son biberon.




II. Réfutation explosive du reste des propos d’Al Cheikh le chrétien anciennement appelé Abdelmassih


Il dit :

En fait j'ai pas répondu à son argument ridicule que les noms d'Allah (très miséricordieux etc) prouvent que l'islam c'est la paix, parce que s'en est vraiment trop grotesque !


Complètement ridicule et absurde comme logique. Il compare la créature au Créateur et quiconque fait cela est un apostat. Il est bien évident que si un individu s’appelle “Sayfullah” (c’est-à-dire épée de Dieu) ça ne veut pas forcément dire que la personne va combattre tout le monde.
Mais bon, cela ne nous étonne même pas qu’il compare Dieu avec l’être humain parce que la Bible le fait... Mais avec sa logique stérile, il va se tirer une balle dans le pied parce qu’on va lui rétorquer simplement que ce n’est pas parce que quelqu’un s’appelle “Emmanuel” que ça veut dire qu’il s’agit réellement de “Dieu avec nous”...

Quand Allâh porte des Noms, il faut savoir que ces Noms décrivent parfaitement le Créateur. Ainsi Allâh est le Miséricordieux, le Très Miséricordieux, le Juste, le Bon, etc. Donc Dieu est parfaitement tout cela. Tous les savants de l’Islâm disent cela. Lui qui aime les exégèses, il n’a qu’à lire n’importe quel traité sur les Noms Divins. Sa tentative de réponse va donc directement à la poubelle. Je dis tentative, parce qu’il dit qu’il n’a pas répondu à cet argument que j’ai avancé dans la vidéo contre l’Abbé Pagès donc il reconnait implicitement qu’il ne peut pas y répondre.

Ensuite, il dit :

La feignasse aurait pu trouver en 3 seconde sur google des fatwas:

http://sunninews.wordpress.com/2008/05/ ... slaughter/

Il s'agit de plusieurs oulema dont un MUFTI. Bravo Salik !


Je ne vois pas où dans le lien qu’il met, il est dit que Zakir Naik est un kafir... Il ne sait peut être pas lire, qui sait ? Nous parlons du Jihâd en Islâm et cet individu prétend, ou sous-entend fortement, que Zakir Naik a été rendu kafir parce qu’il a dit qu’en Islâm il ne faut pas tuer tout le monde... Or, tout le monde dit cela, que ça soit les anciens, les contemporains, les compagnons, le prophète (sws) et même le Coran.

Donc il n’a toujours pas apporté de preuve sur cette question. Et regardons la fatwa ridicule (sans dalils au passage) sur le jugement d’un moufti super inconnu sur Zakir Naik. Regardez ce que dit le moufti en 4 lignes :

The statements made by Dr Zakir Naik indicate that he is a preacher of Ghair Muqallidin, he is of free mind and does not wear Islamic dress. One should not rely upon his speeches.

and Allah (Subhana Wa Ta’ala) Knows Best

Darul Ifta, Darul Uloom Deoband



De telles fatwa vont directement à la poubelle.

On continue :

Bien sûr c'est la réponse que Zakir Naik a trouvé après le tolé que ses propos ont suscité. N'oublions pas que pour reprendre les propos dans son contexte, Naik soutient Ben Laden qui combat les "ennemis de l'islam" et après il dit tous les musulmans devraient être des terroristes. Evidemment il ne parle pas du tout de voleur ou de malfaiteurs, mais bien des mécréants que Ben Laden a combattu pendant toute sa vie.


Les vidéos sont claires, Zakir Naik dit qu’il y a trop de mensonges autour de Benladen et que ce n’est pas lui qui a fait le 11 septembre. Quand Zakir Naik dit que “tous les musulmans doivent être des terroristes” il dit qu’ils doivent terroriser les voleurs, les violeurs tout comme la police terrorise les malfaiteurs, et Zakir Naik dit toujours dans le même contexte que terroriser des civils et placer des bombes est INTERDIT.

Sérieusement, tu n'en as pas marre de mentir comme un arracheur de dent ? Il n’y a pas pire idiot qui ne veut pas voir la vérité en face.

J’invite les lecteurs à regarder les vidéos que je lui ai passées lors de ma toute première réfutation sur ce sujet. Cet individu s’enfonce dans la manipulation grossière.

Il continue :

Qaradawi a autorisé les attentats suicides contre les juifs, femmes et enfants compris. Et après le collectif veut nous faire croire que Qaradawi est contre le jihad offensif ???


Pitoyable réponse. Le collectif ne veut rien te faire croire. Bon déjà, ce n’est pas le collectif qui te réponds mais moi. Je parle en mon nom tout comme toi tu parles au nom de ta propre personne. alQara-dawi dit qu’il n’y pas PAS de Jihad offensif en Islâm et je remets le texte :

Cependant, le Dr Qaradawi fait une distinction claire entre le djihad et le combat ; il affirme qu’il n’existe pas de “djihad offensif” légitime (car l’agression est clairement interdite dans le Coran), mais plutôt soit un djihad défensif soit un djihad préventif, par exemple, dans le cas d’un ennemi qui pénètre sur le territoire musulman et en occupe une partie, ou bien qui lance une attaque contre les musulmans, sans occuper de terre et contre qui l’armée musulmane opère une attaque préventive pour se protéger de futures actes d’agression.

Source : Abdeladhim ibn Badaoui, Le Wajiz ou le sommaire de la jurisprudence à la lumière de la Sounna et du Coran, traduit de l’arabe par Bachir Kaâbèche & Rabah Bouaziz, éditions international islamic publishing house, 2010, p.570


A moins de contredire le cheikh al-Qaradawî sur cette question, je ne vois vraiment pas comment tu vas faire pour t’en sortir. Le texte te contredit, donc admets ta défaite et arrêtes de faire l’idiot sur cette question.

Donc très mauvaise réponse de ta part. Concernant les attentats suicides, Qaradawi parlait de la situation en Palestine et à ce que je saches, la Palestine est colonisée... Donc, nous sommes encore dans la légitime défense.

Je te décernes un 0/20 pour m’avoir pondu une réponse allant jusqu’à dire le contraire de ce que al-Qaradâwî dit.


Ensuite, j’ai cité Ibn Taymiyyah et il me répond de manière lamentable.

"La mécréance de ceux qui n'incommodent pas les musulmans et ne les empêchent pas à atteindre leur objectif d'établir la religion d'Allah, est au préjudice d'eux-mêmes." Ibn Taymiyya veut dire que les mécréants qui empêche les musulmans (par le combat) d'établir la sharia sur la terre doivent être tués, voilà le sens de ses propos.


Exactement, monsieur a enfin compris ! mais il reste tout de même un petit mensonge dans son texte. Ibn Taymiyyah parle de combattre et non pas de tuer. Ensuite, Il cite l’avis de ceux qui disent que les mécréants doivent être tués PARCE QU’ILS SONT MÉCRÉANTS mais il dit que leur avis est F A U X.

Et bien remettons le texte d’Ibn Taymiyyah

Contre qui faut-il lancer le Djihad ?

L'objectif essentiel de Djihad est de permettre à que la religion soit entièrement pour Allah et que le Nom d'Allah soit le Plus Haut. Toute personne qui incommode les musulmans, les empêchant de propager la vocation de l'Islam, doit être combattue, hormis ceux qui ne peuvent pas participer aux guerres, comme les femmes, les enfants, les moines, les personnes âgées, les aveugles, les handicapés,... à moins qu'ils combattent indirectement les musulmans: par des mots (par exemple par la propagande) ou par des actes (par exemple en espionnant les musulmans ou aidant autrement les ennemis durant la guerre).
Certains juristes sont de l'opinion que les mécréants peuvent être tués pour la seule raison qu'ils sont des mécréants, mais ils font une exception pour les femmes et les enfants. Cependant, la première opinion est la correcte, parce que nous combattons uniquement ceux qui nous combattent. Allah, Exalté soit Il, dit:
"Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n'aime pas les transgresseurs". (Coran S2:V190)
Dans les livres de Sunnah, il est rapporté que le messager d'Allah, bénédiction et paix sur lui, passant par une femme massacrée, dit: "elle n'était pas parmi ceux qui avaient combattu.", puis il dit à l'un de ses compagnons: "Joigne Khalid Ibn al-Walid et dis-lui de ne pas tuer les femmes, les enfants et les serfs." Il est rapporté aussi dans les livres de Sunnah que le prophète avait l'habitude de dire au moment des guerres: "Ne tuez ni les hommes âgés, ni les petits enfants, ni les femmes." La raison est qu'Allah a permis l'écoulement du sang uniquement si besoin, pour le bien-être de tout le monde. Allah dit:
"la persécution est plus pénible que le meurtre" (Coran,S2:V191).
Ceci signifie que bien que le meurtre soit mauvais et abominable, la persécution perpétrée par les mécréants contre les musulmans est encore plus mauvaise et plus abominable. La mécréance de ceux qui n'incommodent pas les musulmans et ne les empêchent pas à atteindre leur objectif d'établir la religion d'Allah, est au préjudice d'eux-mêmes.
Source : Imam Ibn Taymiyah, Extrait du livre: La politique légale dans la réforme du gouverneur et du peuple, lien :
http://www.angelfire.com/journal/sunnah ... e_qui.html


Donc Ibn Taymiyyah dit clairement que ceux qui doivent être combattu sont les mécréants qui combattent les musulmans et surtout pas ceux qui ne les combattent pas. Il dit exactement ce que nous disons depuis le début.

Donc quand cet individu prétend que l’Islâm ordonne de combattre par les armes TOUS les mécréants, ceci est tout bonnement faux. Parce que les musulmans ne combattent que ceux qui les combattent.

Ensuite il dit ceci :

Après vient tout une série d'avis de Cheikh contemporain, bien sûr comme d'hab il ne cite pas les anciens qui eux n'étaient pas restreint par le politiquement correct et ne pratiquaient pas la taqqiyya.


J’attends ton takfir de tous ces chouyoukh qui disent la même chose qu’Ibn Taymiyyah : on combat que contre ceux qui ouvrent le combat contre nous. Les contemporains disent la même chose que les anciens sur ces questions. Mais “al cheikh” le chrétien menteur ne comprend pas.

Je te rappelle, tu as déclaré Zakir Naik Kafir parce qu’il disait ceci, et maintenant j’attends que tu fasses le takfir des 10 chouyoukh et prédicateurs que j’ai cités afin que la boucle soit bouclée. Ne fais pas l’hypocrite, on attend ta fatwa (lol) sur cette question.

Regardons ce qu’il dit :

Les mecquois n'ont cessé de détester l'islam et du jour au lendemain comme par hasard après la conquête de la mecque, ils décident TOUS de se convertir en même temps ?


Je n’ai pas l’impression qu’il ait lu la Sira correctement. Les Mecquois se sont convertis à l’Islâm quand ils ont vu leurs dieux renversés. Ce qui est normal dans la psychologie humaine. Quand tu crois que des dieux faits de bois et de terre ne peuvent te protéger et que tu vois des monothéistes te vaincre toi et tes dieux, tu te rends forcément compte de ton égarement. Il n’y a aucun problème avec ça.

Ibn Ishaq dit que les mecquois se sont convertis librement à l’Islâm. Les orientalistes disent la même chose. Or, Abdelmassih le menteur prétend le contraire sans apporter aucun argument -----> Poubelle ! Tes raisonnements personnels je m’en passe.

Mais les païens sont chez eux et Muhammad interdit un de leur rite pour le remplacer par le sien qui est identique mais habillé.


Muhammad (sws) et les musulmans chassés de la Mecque sont également chez eux... Quelle réflexion absurde...

Maintenant voici la grande erreur d’Abdelmassih dans cette réponse (comme il en fait partout). Dans un premier temps, il nous disait que les païens respectaient les pactes et maintenant il reconnait que ceci n’est pas vrai :

La lecture simple de la suite du passage montre que les polythéistes ne respectaient pas les pactes, qu’ils combattaient les musulmans, qu’ils ont commencé en premier les hostilités, et qu’en position de force, ils ne respectent même plus les liens de parentés.


J’ai même fait une capture d’écran comme cela il ne pourra pas le nier !





Tout bonnement énorme ce retournement de veste ! Encore une fois ! Il va bientôt embrasser tout notre point de vue sur le Jihâd si ça continue...

Oups ! Il retombe dans ses travers un peu plus loin :




Blablabla, les polythéistes respectaient quasi tous les pactes (lire la sira), ils savaient qu'ils ne faisaient pas le poids contre l'armée musulmane.


Ils respectaient ou ils ne respectaient pas ? Telle est la question !

Quelle contradiction ! Un coup ils respectaient tous les pactes, un coup ils ne les respectaient pas et l’autre coup, ils les respectent encore !!! En plus il ose nous dire qu’il suffit de lire la Sira ! Vraiment n’importe quoi !

La Sira montre que les mecquois ont rompu le traité d’al-Houdaybiyyah et qu’Abou Soufyane s’est déplacé en personne à Médine pour s’excuser devant le prophète (sws).

Si les polythéistes n’avaient rompu aucun pacte, pourquoi Abou Soufyane, qui était à ce moment là, le leader polythéiste, se serait déplacé en personne à Médine pour s’excuser ?!


Étrange lecture de la Sira que nous fait Abdelmassih le menteur ! De plus, notez au passage, que le prophète (sws) n’a pas fait arrêter Abou Soufyane, etc.

Est-ce qu’on imaginerait aujourd’hui un leader d’Al-Qaida aller tranquillement aux Etats-Unis sans se faire arrêter pour renégocier une paix ? Pourtant c’est ce qui s’est passé avec Abou Soufyane...

Est-ce que j'ai dis que 9:6 ordonnait les conversions forcées ? NON ! Apprends à lire !


Le verset 6 vient après le verset 5 que tu utilises souvent et ce verset te dit qu’il ne faut pas convertir de force. C’est triste mais ça contredit ta logique. Ce serait bien que tu comprennes le français et que tu arrêtes de faire l’âne pour avoir du foin.


Un lieu sûr pour lui afin d'échapper aux sabres des muslims ! Lire la suite d'Ibn ishaq où les musulmans tuaient les tribus qui refusaient la conversion (exemple avec la tribu chrétienne de Najran obligé de se convertir sinon c'est la mort) mais Salik le kafir menteur ne va surtout pas préciser cela qui détruit toute son argumentation !


Notre ami fait son tafsir tout seul et prétend que le verset dit qu’il faut protéger les mécréants des sabres des musulmans alors qu'il soutient que le verset 5 qui précède stipule qu'il faut que tous les mécréants passent par le fil de l'épée ! T'en as pas marre te de contredire de la sorte ? Il faut arrêter de se contredire toutes les 5 lignes.

Ensuite, je ne sais pas à quelle tribu chrétienne cet individu fait référence, mais il y a la délégation de Najrane qui est venue même prier dans la mosquée du prophète (sws) (au passage après que tous les versets du jihad “offensif”, comme il le dit, aient été révélés) et ils ne se sont pas convertis à l’Islâm et personne n’a été tué...


Il doit sûrement faire référence à la tribu Banu al-Hârith b. Ka’b. mais malheureusement pour lui, le hadîth est rapporté par Ibn Ishâq sans chaîne de transmission...

Dans la science du hadîth un tel récit finit à la poubelle. Mais sans entrer dans le débat de l’authenticité du texte parce qu’ “al cheikh” n’y comprend rien, le professeur Hamidullah explique que ce fut une expédition punitive envoyée contre eux pour chercher une réconciliation et il affirme que toutes les tribus de cette région se sont rendus coupables de razzias et d’actes d’hostilité (cf. Le prophète de l’islam, Muhammad Hamidullah, tome 1, éditions el-Najah, Paris, p.576-577).

Encore une histoire inutilisable par Abdelmassih. Parce qu’il existe beaucoup de cas dans la même Sirâ d’Ibn Ishâq où les chrétiens ne se sont pas convertis comme la célèbre délégation de Najrâne qui a même prié dans la mosquée du Prophète (sws)...

Notre individu continue :

ABROGE ! ou selon un autre avis a été révélé dans un contexte bien particulier:

http://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMa ... nguageId=2

Salik a toujours rien capté.


Il dit que les versets 8, 61-62 sont abrogés en citant le tafsir d’al-jalalayn qui cite ibn ‘Abbas en disant que ce passage serait abrogé. Or, le tafsir al-jalalayn ne cite aucune chaine de transmission et Ibn ‘Abbas n’a jamais dit cela.

Plusieurs remarques. La première est que le tafsir attribué à Ibn ‘Abbas lui-même ne rapporte pas ces propos sur ce verset :

http://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMadhNo=0&tTafsirNo=73&tSoraNo=8&tAyahNo=61&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=2

La deuxième et c’est étrange qu’il ne l’ait pas cité, vu qu’il ne fait que citer Ibn Kathir, c’est qu’Ibn Kathîr lui-même dit que ce verset n’est PAS ABROGE !

وقال ابن عباس ومجاهد وزيد بن أسلم وعطاء الخراساني وعكرمة والحسن وقتادة: إن هذه الآية منسوخة بآية السيف في براءة: { قَـٰتِلُواْ ٱلَّذِينَ لاَ يُؤْمِنُونَ بِٱللَّهِ وَلاَ بِٱلْيَوْمِ ٱلأَخِرِ } الآية، وفيه نظر أيضاً؛ لأن آية براءة فيها الأمر بقتالهم إذا أمكن ذلك، فأما إن كان العدو كثيفاً، فإنه يجوز مهادنتهم؛ كما دلت عليه هذه الآية الكريمة، وكما فعل النبي صلى الله عليه وسلم يوم الحديبية، فلا منافاة ولا نسخ ولا تخصيص، والله أعلم.


http://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMadhNo=1&tTafsirNo=7&tSoraNo=8&tAyahNo=61&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=1

Ibn Kathîr cite les avis d’Ibn ‘Abbas et Moujahîd [sans chaine de transmission !] sur l’abrogation de ce verset par le verset 9,5 et ensuite, il dit que ce verset ne peut pas être abrogé parce que le prophète (sws) a signé le traité d’al-Houdaybiyya. Il dit clairement qu’il n’y a pas d’abrogation...

Maintenant question pour ce “auto-déclaré cheikh” va-t-il suivre l’avis d’Ibn ‘Abbas [sans chaine de transmission] ou celui d’Ibn Kathir ?



Contrairement à ce que dit al-jalalayn sans chaine de transmission, rappelons-le, ce n’est pas Ibn ‘Abbas qui a parlé d’abrogation pour ce verset mais Qatâda ou encore al-Hassan al-Basrî...

Mais regardez ce que dit l’imâm at-tabari :

فأما ما قاله قتادة ومن قال مثل قوله من أن هذه الآية منسوخة، فقول لا دلالة عليه من كتاب ولا سنة ولا فطرة عقل. وقد دللنا في غير موضع من كتابنا هذا وغيره على أن الناسخ لا يكون إلا ما نفي حكم المنسوخ من كل وجه، فأما ما كان بخلاف ذلك فغير كائن ناسخا.


En résumé l’imâm dit que ce que Qatada a dit sur l’abrogation du verset, de même que ceux qui sont de son avis, n’est soutenu par aucune preuve, ni du Coran, ni de la Sunna, ni même par la raison !

Y’a-t-il quelque chose à ajouter après cela ? Le verset n’est PAS abrogé. Il faut qu’il arrête de fumer la moquette, ça devient fatiguant de répondre à ces inepties.

Regardons l’avis de l’imâm at-tabarî sur ce verset maintenant  :

يقول تعالى ذكره لنبيه محمد صلى الله عليه وسلم: وإما تخافنّ من قوم خيانة وغدرا، فانبذ إليهم على سواء وآذنهم بالحرب. { وَإنْ جَنَحُوا للسَّلْمِ فاجْنَحْ لَهَا } وإن مالوا إلى مسالمتك ومتاركتك الحرب، إما بالدخول في الإسلام، وإما بإعطاء الجزية، وإما بموادعة، ونحو ذلك من أسباب السلم والصلح { فاجْنَحْ لَهَا } يقول: فمل إليها، وابذل لهم ما مالوا إليه من ذلك وسألوكه.


En résumé, l’imâm dit ici que Dieu dit à Son prophète (sws) que s'il craint la traîtrise d’un peuple alors qu'il les combatte, mais s’ils penchent vers la réconciliation, c’est-à-dire, dit l’imâm, vers la réconciliation et l'abandon de la guerre contre le prophète (sws), ou encore s’ils se convertissent à l’islâm, ou encore s’ils paient la jizya, ou encore s’ils se réconcilient avec le prophète (sws), ou tout ce qui se rapproche de cela, alors le Prophète (sws) doit aussi pencher vers cette conciliation.

Et effectivement ce verset n’est pas abrogé, et s’il veut être honnête, il doit savoir que les gens de l’époque n’entendait pas le mot “naskh” comme nous on l’entend aujourd’hui par le mot abrogation, à savoir rendre la sentence législative du verset nulle :

[…] les premiers savants de l’Islam entendaient par « naskh » l’éclaircissement et selon eux, les versets relatifs aux obligations et aux sanctions montrent que l’entrée au Paradis et la préservation de l’Enfer sont conditionnés par le fait d’accomplir les obligations et d’éviter les interdits. Ainsi ces textes sont « mansoukh » c’est-à-dire explicités et éclaircis, et les textes relatifs aux sanctions et obligations sont  dits « nâsikha » c’est-à-dire explicites et éclaircissants.
Ibn Rajab al-Hanbali, la profession de foi, édition Tawhid, 2004, p.31

Peut-être qu’il va nous dire qu’Ibn Rajab n’est pas un savant... De toute façon, comme nous l’avons rapporté, dans Fiqh as sunna (donc un livre de fiqh), ce verset n’est pas considéré comme abrogé.


Abdelmassih doit arrêter de faire l’idiot, on n’ouvre pas un livre de tafsir pour connaitre les règles de la jurisprudence islamique, mais on ouvre un livre de fiqh pour cela !

Quand on veut connaître les règles du Jihâd, on ouvre un livre de jurisprudence SUR le Jihad et surtout pas un livre de tafsir ce qui est extrêmement absurde !

Depuis quand ouvre-t-on un tafsir pour connaitre ce que dit l’Islâm sur la Salat, la purification rituelle ou encore le Jihâd ? Sa démarche est absurde !



Regardons dans Fiqh As Sunna, qui est quand même enseigné presque partout dans les écoles islamiques :

- Quand l'ennemi la réclame. Dans ce cas, il faut acquiescer à sa demande, même s'il s'agit d'une ruse de guerre de sa part, tout en se tenant sur nos gardes. Dieu dit : {S'ils penchent pour la paix, penches-y toi-même, sans cesser de faire confiance à Dieu, qui est l'Entendant, le Connaissant. S'ils voulaient te duper, qu'il te suffise de Dieu et de qui te suit parmi les croyants.} S.8, V.61-62. De plus, on sait que l'Envoyé de Dieu (sws) conclut, avec les idolâtres Qurayshites, lors de l'expédition de Hudaybiyya, une trêve de dix ans, afin que le sang cesse de couler et pour établir la paix. [...]
Sayyid Sabiq, Fiqh As-Sunna, éditions ENNOUR, Tome 3, p.55-56

Encore une fois, cet individu a été totalement réfuté... Passons à la suite :

Que dire ici à part que c'est juste une énorme manipulation de Salik ??? Les musulmans n'ont pas le droit de tuer les femmes dans des raids diurnes pendant la geurre mais il est autorisé de les tuer la nuit ou si elles ont tué un muslim ou blasphémés. Aucune contradiction, juste le Salik qui n'a aucun argument pour me contrer et qui est prêt à manipuler pour se mettre en valeur.


Maintenant, les musulmans n’ont pas le droit de tuer les femmes pendant la journée, mais pendant la nuit ils peuvent les tuer ! Absurde à souhait ! Le prophète (sws) a fait interdire tout court le meurtre des femmes :

On rapporte que le Prophète (sws) a dit : "Allez au nom de Dieu, par Dieu, et selon la religion de l'Envoyé de Dieu ! Ne tuez ni les vieillards ni les enfants ni les femmes. Ne prélevez pas une part du butin, mais rassemblez-le, Améliorez, agissez avec bonté: Dieu aime ceux qui agissent avec bonté."
Hadith rapporté par Abû Dawoud n°2614

A croire cet individu, il suffit d’attendre la nuit pour pouvoir tuer les femmes... C’est tellement ridicule que ça ne mérite pas de réponse. Le hadîth qu’il n’a pas compris, ou qu’il a compris avec ses chaussettes, fait référence dans le cas où l’on ne distinguerait pas les femmes lors d’une bataille et c’est pourquoi le prophète (sws) a dit qu’il n’y aurait pas de péchés si dans ce cas, c’est-à-dire dans le cas où l’ennemi aurait ramené avec lui ses femmes, il s’y trouve des femmes parce que si des femmes sont tuées dans ce cas-là ce serait à cause de la confusion qui pourrait régner dans un champs de bataille. Un terme moderne serait “dommages collatéraux”, c’est-à-dire les accidents que l’on ne peut éviter sur les champs de bataille.

La Sira d’Ibn Ishaq rapporte que des musulmans ont tué des musulmans dans un champ de bataille par mégarde. Dans ce cas, il n’y a pas de péchés pour ceux qui ont fait ces erreurs. On paie simplement le prix du sang parce que c’est une erreur comme ça peut arriver dans les champs de bataille.

Ensuite concernant le blasphème contre l’Islâm, celui qui le commet est punit de mort dans un état islamique que ça soit pour les hommes ou pour les femmes. Rien à voir avec une sanction particulière réservée aux femmes. Sa réponse est donc HS.

Quant aux femmes (mais aussi les hommes) qui ont tué un musulman c’est la Loi du Talion qui s’applique, si la famille de la victime décide de pardonner on relâche le coupable sinon c’est le talion qui sera appliqué. Il y a aussi la possibilité de payer le prix du sang. Bref, cette peine n’a rien à voir avec une question de sexe : hommes et femmes sont concernés.

Encore une loose intellectuelle de la part d’al Cheikh.

On continue :

Donc conclusion à toutes ces âneries de Salik:

IL A DELIBEREMENT OMIS DE CITER LE TAFSIR DE 9:5 LE VERSET LE PLUS IMPORTANT QUI DEMANDE DE TUER TOUT LE MONDE, MAIS QUEL MANIPULATEUR !!!

Je crois que Salik est le muslim le plus malhonnête, le plus menteur et manipulateur que j'ai vu.



Première remarque : Le verset 6, qui vient tout de suite après, dit E X P L I C I T E M E N T que si un mécréant te demande asile alors accorde-le lui et parle-lui de Dieu, et nous avons vu dans les tafassirs qu’il y était dit que si cette personne refuse l’islâm et bien il fallait la ramener chez elle auprès des polythéistes en toute sécurité...

Question : Si le verset 5 commande de tuer TOUT LE MONDE, alors comment ça se fait qu’au verset 6, le Coran nous demande de protéger les associateurs qui demandent à entendre la Parole de Dieu et de même les ramener chez eux en toute sécurité ?

Bref, on n’est plus à une contradiction près avec cet individu et il faut sérieusement arrêter de faire l’âne pour avoir du foin !


De plus, nous avons expliqué ce verset dans la première réponse et dans les liens que nous avons passés :

http://blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/l-islam/le-jihad-en-islam

J’invite n’importe qui à lire le passage en entier de la Sourate 9. Je cite dans mon article sur le Jihâd en Islam, l’avis du docteur Sa’ïd Ramadan al Bouti sur ce verset (preuve au passage qu’al cheikh n’a pas lu mes réponses en entier). J’invite tout le monde à voir la réponse et comment il réfute ceux qui disent qu’il faut combattre tout le monde.

Deuxième remarque : ouvrons le tafsir d’Ibn ‘Abbas (en anglais parce que “al Cheikh” ne comprend pas l’arabe !) :

(Then, when the sacred months have passed) then after the day of immolation when the month of Muharram passes, (slay the idolaters) whose treaty is for fifty days (wherever ye find them) whether in the Sacred Precinct or outside it, during the sacred months or at any other time [...]
Source : http://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMadhNo=0&tTafsirNo=73&tSoraNo=9&tAyahNo=5&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=2

Ibn ‘Abbas ne parle pas de tous les mécréants mais de ceux qui avaient un traité à durée de 50 jours avec les musulmans... peut-être que ça concerne les Aborigènes d’Australie qui avaient un traité de paix de 50 jours avec les musulmans ? peut-être les Indiens d’Amérique ? les Chinois ?

Ainsi, Ibn ‘Abbas enfonce encore une fois (ça commence à faire beaucoup) les interprétations fantaisistes d’Abdelmassih.

Deux choses à retenir :

1 - Le verset suivant détruit la logique d’Abdelmassih
2 -  Le tafsir d’Ibn ‘Abbas le contredit


CE VERSET NE COMMANDE PAS DE TUER TOUT LE MONDE !


Sans réellement le dire, il essaie de faire croire à ses lecteurs que ce verset abroge beaucoup de versets du Coran et qu’il faut tuer tout le monde. Malheureusement, le verset 6 le contredit et de plus, Mohammed al-Ghazâlî, rapporte :

Ceux qui disent aussi que 120 versets sur la bonne prédication aurait été abrogé par un seul (le verset de l'épée) sont d'une stupidité incompréhensible, que nous ne pouvons expliquer que par le degré de régression qui a abruti nos raisons durant les siècles de déclin et de stagnation. Nous sommes là devant une totale ignorance du Coran et cette ignorance a mené les Musulmans à une ignorance des moyens nécessaires à la prédication, comment argumenter devant ceux qu'ils veulent convaincre de la justesse de leur message ou quels exemples leur proposer! C'est assurément l'une des raison de l'échec de la prédication islamique et son arrêt totale, à certains moments. La prédication serait annulée, pour que l'épée prenne sa place ? Voilà une aberration qu'aucun esprit raisonnable ne peut accepter !

Mohammed al-Ghazâlî, Comprendre le Coran aujourd'hui, traduit par Samira Noureddine, édition UNIVERSEL, Mars 2006, p.120-121

Verset qui ne concernent pas tout le monde. Triste pour lui. A titre d’information pour lui et pour nos lecteurs :

Certains ont affirmé que ce verset (9,5) en abrogeait beaucoup et il s’agit de l’avis des chafi’ites selon une des opinions qu’on rapporte de l’imâm ach-chafi’i et des zahirites (écoles de jurisprudence qui n’existe plus). Cet ignorant cite souvent Ibn Kathir qui est chafé’ite. Il a forcément le point de vue majoritaire de son école de jurisprudence sur cette question. Son professeur Ibn Taymiyyah qui est Hanbalite (enfin très fortement) a un avis tout à fait contraire sur cette question comme nous l’avons vu.

Ensuite il dit :

Salik cite après le verset 2:256:

Pas de contrainte en matière de religion

L'exégèse de Tabari sur ce verset fait voler en éclat tout ce qu'il a pu dire auparavant, c'est pour ça qu'il ne la citera jamais:

Les termes Lâ ikrâta fî d-dîni signifient que personne ne peut être contraint à embrasser l’Islam... [Mais] il est également possible d’admettre que l’article a été introduit ici avec une fonction de pronom de rappel [ad-dîn valant ainsi pour dîni-hi] qui renverrait au Nom divin mentionné dans le verset précédent. Le sens serait alors le suivant : Il est le Sublime, l’Immense ; pas de contrainte dans sa religion. Les commentateurs sont partagés sur le sens de ce verset... Enfin, selon d’autres, ce verset a été abrogé car il a été révélé avant que le combat contre les associateurs ne soit imposé. L’avis le plus pertinent est de considérer que ce verset a été descendu à propos de certaines catégories de gens : les gens des deux livres, les Mazdéens (Majûs) et tous ceux qui professent une religion différente de l’Islam et desquels la capitation peut être acceptée. Tous les musulmans rapportent que le Prophète contraignit certaines catégories de gens à embrasser l’Islam, qu’il n’acceptait aucune autre profession de foi de leur part, et qu’il les condamnait à mort s’ils refusaient ; c’était le cas des Arabes idolâtres, des renégats et d’autres cas semblables. Il n’y a pas à contraindre à faire entrer dans la religion quelqu’un dont il est licite d’accepter la capitation dans la mesure où il acquitte cette capitation et agrée le statut [d’infériorité] que lui confère l’Islam”. (traduction de E.M. Gallez)

http://quran.al-islam.com/Page.aspx?pag ... =13&Page=1

Selon l'avis le plus correct pour Tabari, ce verset ne s'adresse qu'aux personnes qui paient l'impôt d'humiliation appelé jizya. Et tous les musulmans rapportent que le Prophète tuait tous ceux qui refusaient de se convertir à l'islam.

Ce tafsir prouve que les conversions forcées sont licites et que celui qui refuse d'entrer dans la secte islamique doit être tué.
Je me demande bien comment Salik le kafir va pouvoir réfuter TABARI !!



Le tafsir de l’imâm at tabari est correct, mais les conclusions d’Abdelmassih sont fausses.

Selon lui [et pas selon le tafsir] le verset “pas de contrainte en religion” prouverait qu’il faut forcer les gens à entrer en Islâm !


Outre l’absurdité dans ces propos, commençons par Ibn ‘Abbas (en anglais parce qu’”al cheikh” le chrétien ne comprend pas l’arabe)  :

(There is no compulsion in religion) no one from among the people of the Book and the Magians should be coerced to believe in the divine Oneness of Allah after the Arabs' embrace of Islam.
Source : http://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMadhNo=0&tTafsirNo=73&tSoraNo=2&tAyahNo=256&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=2

Ibn ‘Abbas (raa) dit qu’on ne peut pas contraindre les gens du Livre ou les Mages à entrer dans la religion de Dieu après que les arabes aient embrassé l’Islâm. Ibn ‘Abbas contredit donc “al Cheikh” le super menteur.

Déjà, il y a 8 pages sur cette question dans le tafsir de l’imâm at-tabarî : http://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMadhNo=1&tTafsirNo=1&tSoraNo=2&tAyahNo=256&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=1

Avant de citer le tafsir en Arabe, je reprends sa traduction à lui (abdelmassih cite la traduction de l’islamophobe E.M. Gallez) :

1 - Les termes Lâ ikrâta fî d-dîni signifient que personne ne peut être contraint à embrasser l’Islam...

2 - Le sens serait alors le suivant : Il est le Sublime, l’Immense ; pas de contrainte dans sa religion. Les commentateurs sont partagés sur le sens de ce verset...

3 - L’avis le plus pertinent est de considérer que ce verset a été descendu à propos de certaines catégories de gens : les gens des deux livres, les Mazdéens (Majûs) et tous ceux qui professent une religion différente de l’Islam et desquels la capitation peut être acceptée.

4 - Il n’y a pas à contraindre à faire entrer dans la religion quelqu’un dont il est licite d’accepter la capitation dans la mesure où il acquitte cette capitation et agrée le statut [d’infériorité] que lui confère l’Islam”

Bon déjà, même sa traduction n’est pas réellement en sa faveur. L’imâm, d’après sa traduction dit que les personnes dont on accepte la capitation, ne doivent PAS être forcée à la conversion, ce qui est logique au passage.

Mais le problème, c’est qu’al-tabari dit autre part (voir la première réfutation) qu’on ne combat que ceux qui nous combattent. Si l’on gagne le combat, les conditions que nous posons sont ceux de la Jizzya. Donc, il parle ici des gens du Livre qui habitent en terre d’Islâm... pas de ceux qui habitent dans des terres de mécréance.

Donc la capitation est une taxe d’humiliation (cad dûe à leur défaite) pour avoir combattu les musulmans en premier. Il faut lire le tafsir de l’imâm at tabari dans sa globalité pour le comprendre et nous avons expliqué ceci lors de la première réponse à cet individu. La capitation ne concerne que les gens du Livre qui ont combattu les musulmans ou ceux qui ont accepté de la payer, et de ce fait, ils habitent désormais en terre d'Islâm.

Regardons le tafsir d’at tabari en entier :

اختلف أهل التأويـل فـي معنى ذلك، فقال بعضهم: نزلت هذه الآية فـي قوم من الأنصار، أو فـي رجل منهم كان لهم أولاد قد هوّدوهم أو نصروهم؛ فلـما جاء الله بـالإسلام أرادوا إكراههم علـيه، فنهاهم الله عن ذلك، حتـى يكونوا هم يختارون الدخول فـي الإسلام



L’imâm dit que les interprètes du Coran ont divergé entre eux sur le sens de ce verset. Ce verset est descendu au sujet de gens parmi les Ansars (c’est-à-dire les médinois qui ont été les auxiliaires du prophète (sws)) ou que ce verset est descendu à propos d’un seul homme parmi eux. Ces gens ou cet homme, avaient des enfants qui étaient soient juifs, soient chrétiens et quand l’Islâm leur est parvenu, ils ont voulu forcer leurs enfants à entrer en Islâm. Dieu leur a interdit cela, pour qu’ils laissent le choix aux enfants de choisir l’Islâm ou non.

Bon déjà la cause de la révélation n’est pas vraiment en faveur d’Abdelmassih. Ce verset est descendu pour interdire aux gens de forcer MÊME leurs enfants à entrer dans l’Islâm...

Lui qui aime parler des causes de la Révélation, va-t-il nous dire que ce verset est un verset du jihad “offensif” comme il le dit souvent ? Je lui laisse le soin de répondre, ce qu’il ne fera pas comme d’habitude.

Allez on continue :

وقال آخرون: بل معنى ذلك: لا يُكره أهلُ الكتاب علـى الدين إذا بذلوا الـجزية، ولكنهم يُقرّون علـى دينهم. وقالوا: الآية فـي خاصّ من الكفـار، ولـم ينسخ منها شيء.


L’imâm dit ici que d’autres ont dit que ce verset signifie qu’on ne peut pas contraindre les gens du Livre s’ils paient la Jizya et préservant ainsi leur religion. Et ils ont dit que ce verset concerne spécialement les mécréants et qu’il n’est pas abrogé.

Il dit ensuite :

وقال آخرون: هذه الآية منسوخة، وإنـما نزلت قبل أن يفرض القتال


D’autres ont dit que ce verset est abrogé parce qu’il serait descendu avant que le combat ne soit autorisé. Ce qui est totalement faux au passage et il l’expliquera lui-même par la suite. Pour at-Tabari ce verset n’est pas abrogé.

Ensuite l’imâm dit :

وإنـما قلنا هذا القول أولـى الأقوال فـي ذلك بـالصواب لـما قد دللنا علـيه فـي كتابنا كتاب «اللطيف من البـيان عن أصول الأحكام» من أن الناسخ غير كائن ناسخاً إلا ما نفـى حكم الـمنسوخ، فلـم يجز اجتـماعهما. فأما ما كان ظاهره العموم من الأمر والنهي وبـاطنه الـخصوص، فهو من الناسخ والـمنسوخ بـمعزل. وإذ كان ذلك كذلك، وكان غير مستـحيـل أن يقال: لا إكراه لأحد مـمن أخذت منه الـجزية فـي الدين، ولـم يكن فـي الآية دلـيـل علـى أن تأويـلها بخلاف ذلك، وكان الـمسلـمون جميعاً قد نقلوا عن نبـيهم صلى الله عليه وسلم أنه أكره علـى الإسلام قوماً، فأبى أن يقبل منهم إلا الإسلام، وحكم بقتلهم إن امتنعوا منه، وذلك كعبدة الأوثان من مشركي العرب، وكالـمرتدّ عن دينه دين الـحقّ إلـى الكفر ومن أشبههم، وأنه ترك إكراه آخرين علـى الإسلام بقبوله الـجزية منه، وإقراره علـى دينه البـاطل، وذلك كأهل الكتابـين، ومن أشبههم؛ كان بـيّناً بذلك أن معنى قوله: { لا إِكْرَاهَ فِى ٱلدّينِ } إنـما هو لا إكراه فـي الدين لأحد مـمن حل قبول الـجزية منه بأدائه الـجزية، ورضاه بحكم الإسلام


A quelque chose près il s’agit ici de la partie qui a été traduite par Abdelmassih.

Premièrement il y a des erreurs dans sa traduction. Par exemple : Il n’y a pas à contraindre à faire entrer dans la religion quelqu’un dont il est licite d’accepter la capitation dans la mesure où il acquitte cette capitation et agrée le statut [d’infériorité] que lui confère l’Islam

Le mot “infériorité” ne se trouve pas dans le texte arabe. Ce qui fait falsifie le texte.


Maintenant quand il cite at-Tabarî qui dit :

Tous les musulmans rapportent que le Prophète contraignit certaines catégories de gens à embrasser l’Islam, qu’il n’acceptait aucune autre profession de foi de leur part, et qu’il les condamnait à mort s’ils refusaient ; c’était le cas des Arabes idolâtres, des renégats et d’autres cas semblables.

Déjà, at-Tabarî reconnait que ce verset ne contraint pas les Juifs et les Chrétiens à embrasser l’Islâm. Il parle ici des gens du Livre qui habitent en terre d’Islâm et qui paient l’impôt de capitation qui est très faible. L’état islamique prend en compte la pauvreté des gens avant de fixer cette taxe. A l’époque du prophète (sws) elle était entre 1 et 4 dinars par an (ceux qui ne feraient aujourd’hui qu’une centaine de dollars par an ou peut être deux cents). La jizya est une taxe qui n’est payée que par les hommes capables de travailler. Les femmes, les enfants, les vieillards, les handicapés, les pauvres, etc ne la paient pas.

Cet impôt est extrêmement faible par rapport à ce que l’on paie en France comme impôt. 1/5ème de notre salaire part dans les caisses de l’état sans compter l’impôt annuel qui revient à un mois de salaire à peu près... Pas terrible tout cela, l’état islamique est plus juste et les taxes sont nettement plus faibles.

Les musulmans paient la Zakat et les gens des autres confessions paient l’impôt de capitation qui est une taxe pas très élevée. Quand les gens du Livre combattent avec les musulmans contre un agresseur commun, ils ne paient pas la jizya pour l’année de leur service militaire. En fin de compte, il s’agit d’une taxe de protection (les chrétiens préservent leur religion, et les musulmans sont tenus de les protéger contre d’éventuels agresseurs).


Bien entendu Abdelmassih ne vous dit pas tout cela. Il vous dit simplement que la jizya est une taxe d’humiliation des non musulmans. Il oublie de préciser que :

1 - Cette taxe d’humiliation est dûe au fait que ce sont les mécréants qui ont attaqué les musulmans en premiers et que l’humiliation intervient suite à  la défaite, parce qu’il est humiliant de perdre...

2 - Les femmes, les enfants, les vieillards, les moines, les pauvres, les handicapés parmi les tributaires ne PAIENT PAS la jizya. Donc il zappe volontairement cette information importante.

3 - Il ne vous dit pas que la jizya est une taxe extrêmement basse.

4 - Il ne vous dit pas que la jizzya est une taxe de protection et que les musulmans sont tenus de protéger les mécréants qui paient la jizya contre leur agresseur.

5 - Il ne vous dit pas que les tributaires qui prennent part au combat avec les musulmans ne paient pas la jizya pour cette année, ce qui montre bien qu’il s’agit d’une taxe de protection militaire.

6 - Il ne vous dit pas que les tributaires paient un impôt à l’état islamique tout comme les musulmans paient la Zakat pour cet état.

Tout ceci n’est pas mentionné par Abdelmassih "al Cheikh".


Voir mon article sur le Jihad concernant le statut du Dhimmî (le protégé de Dieu et de Son Envoyé en terre d'Islâm) et la Jizya pour les références :
http://blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/l-islam/le-jihad-en-islam#TOC-Quelles-sont-les-r-gles-respecter-e

Ayant rappeler tout cela, parce que ceci est nécessaire pour comprendre ce sujet, passons au fait que le prophète (sws) aurait contraint certaines catégories de personne à entrer en Islâm.

Tous ces gens, c’est-à-dire les polythéistes arabes, ont attaqué en premier les musulmans et pas l’inverse. Les idolâtres arabes avaient combattu le prophète (sws) et recevoir la Jizya de leur part était tout simplement interdit. Donc pour eux, il n’y avait que la conversion ou le combat. Mais, personnellement, je n’ai trouvé aucun cas de ce genre dans la Sira du Prophète (sws). C’est même le contraire que j’ai trouvé avec l’exemple de la conquête de la Mecque dans lequel le Prophète (sws) a laissé le choix aux habitants de la Mecque de choisir leur religion librement. Ensuite, les tribus arabes sont venues d’elles-mêmes annoncer leur conversion quand elles ont vu la grandeur de l’Islâm. Sans compter que Dieu n’a pas envoyé Muhammad (sws) pour contraindre les gens. Nous lisons dans le Saint-Coran :

Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?
Coran 10, 99

Certes, Nous t'avons envoyé avec la vérité, en annonciateur et avertisseur; et on ne te demande pas compte des gens de l'Enfer.
Coran 2, 119

Nous n'envoyons des messagers qu'en annonciateurs et avertisseurs : ceux qui croient donc et se réforment, nulle crainte sur eux et ils ne seront point affligés.
Coran 6, 48

Or, Nous ne t'avons envoyé que comme annonciateur et avertisseur.
Coran 25, 56

Ô Prophète ! Nous t'avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur.
Coran 33, 45

Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur et avertisseur pour toute l'humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas.
Coran 34, 28

Nous t'avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur,
Coran 48, 8

et tu n'es pas un dominateur sur eux.
Coran 88, 22

Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et prenez garde ! Si ensuite vous vous détournez... alors sachez qu'il n'incombe à Notre messager que de transmettre le message clairement.
Coran 5, 92

Il n'incombe au Messager de transmettre (le message). Et Allah sait ce que vous divulguer tout comme ce que vous cachez.
Coran 5, 99

S'ils se détournent... il ne t'incombe que la communication claire.
Coran 16, 82

Dis : «Obéissez à Allah et obéissez au messager. S'ils se détournent,... il [le messager] n'est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés». Et il n'incombe au messager que de transmettre explicitement (son message)
Coran 24, 54

Bref, y’a des dizaines de versets comme ça.

En tout cas, il ne pourra plus dire que ce verset est abrogé comme il aimait le faire sur son ancien forum. Le verset 2,256 n’est pas abrogé, et si on reprend les tafasirs, il est très clairement expliqué qu’on ne contraint pas les gens du Livre qui habitent en terre d’Islâm parce qu’ils paient la jizya, tout comme n’importe quelle autre communauté qui se trouverait dans un pays étranger et qui paierait les impôts comme tout le monde.

On termine par ceci :

Il finit par le verset 18:29:

Et dis: ‹La vérité émane de votre Seigneur›. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie›. Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent.

Tous les grands tafsirs disent que "Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie" est à prendre dans le sens de la MENACE, c'est à dire que celui qui a pris délibérement le chemin de la mécréant ira en enfer. D'ailleurs Qortobi dit que ce verset ne donne pas le choix entre la foi et la mécréance mais que c'est une MENACE.


Très très nulle comme réponse. Qu'essaies-tu de dire ? Tu essaies de faire croire aux moutons qui te suivent que ce verset ne te donne pas le choix de croire mais qu'il s'agit d'une menace ? Menace par qui ? Les musulmans ou Dieu ? Il semblerait que dans ton esprit, il s'agirait des menaces que les musulmans doivent proférer aux non-musulmans ! Enooooooooorme !

Saches, ô Ignorant que tu es, que Dieu menace de l’enfer les incroyants mais Il leur laisse le choix quant à croire ou à ne pas croire sur terre. La Bible aussi menace les gens de l’Enfer éternel :


http://blog.decouvrirlislam.net/Home/christianisme/bible/l-enfer-dans-la-bible-et-plus-particulierement-dans-le-n-t

Je ne vois pas où est le problème et où est ta réfutation ? La liberté de croire n'est pas niée. Nous avons cité précédement tous les versets qui confirment que Dieu n’a pas envoyé Muhammad (sws) pour contraindre les gens.


Donc sa réponse -----> Poubelle !



III. Conclusion

Maintenant allons voir sa conclusion comique :

Voilà la complète réfutation de la vidéo de Salik dans sa réponse à l'abbé Pagès.
Tous les versets qu'il cite, je dis biens TOUS LES VERSETS qu'il cite, il n'y a absolument rien compris !

Donc pour réfuter le collectif de clowns, il suffit juste de sortir les grands commentateurs et ils fuient comme des lapins !

Personnellement je ne vois pas où tu nous as vu fuir comme des lapins. Par contre, on t'a vu fuir notre défi que tu ne veux pas relever. Il semblerait que tu pratiques la politique du voleur qui crie "Ô vol !"

En réalité tu n’as strictement rien réfuté. Je vais maintenant faire un petit récapitulatif sur l’avancement du débat afin que tout le monde s’y retrouve :



1- Tu ne m’as pas réfuté sur le fait qu’aucun des évangiles n’a été écrit par un témoin oculaire. J’attends toujours ta réponse.


2- Tu n’as pas répondu que dans la Bible, Jésus du NT qui est AMOUR selon toi est aussi l’auteur du MAL. J’attends toujours ta réponse.


3- Tu n’as pas nié ta lamentable fuite sur paltalk lorsque je t’ai défié avec comme clause importante : le perdant se convertirait à la religion de son vainqueur. J’attends toujours ta réponse.


4- J’ai renouvelé mon défi et tu n’y as PAS répondu. J’attends toujours ta réponse afin que tout le monde voit qui fuit qui.


5- Tu as menti sur Zakir Naik en sous-entendant fortement qu’il disait que tous les musulmans devaient être des terroristes. Dans le contexte, sans troncature, il voulait dire que les musulmans devaient faire peur aux voleurs et aux autres malfaiteurs. Tu n’as pas répondu sur cela.


6- Zakir Naik soutient que ce n’est pas Benladen qui a fait le 11 septembre et il a condamné ces attentats parce que cela a tué des civils. J’attends toujours ta réponse sur ce gros mensonge.


7- Tu n’as pas nié que le leader de ta secte, Luther, ordonne aux protestants de trucider les juifs et dit même que les chrétiens sont FAUTIFS de ne pas les tuer.


8- J’ai cité des dizaine de savants qui disent la même chose que moi sur le Jihad. Ne te fais pas attendre, fais leur takfir “al Cheikh” le chrétien takfiri ! J’attends toujours ta réponse.


9- Tu n’as toujours pas répondu à l’absurdité flagrante de ton vol à la rescousse de l’Abbé Pagès, qui lui le Catholique, te rend toi le protestant K A F I R (mécréant) ! Quel comble !


10- Tu n’as pas répondu sur ton TAHRIF (falsifcation du tafsir d’Ibn Kathir). J’attends tes explications sur cette troncature manifeste du texte.


11- J’attends ta réponse sur Ibn ‘Abbas qui dit que le verset 2,190 parle de ceux qui commencent les hostilités contre les musulmans, et toi, le super menteur, tu soutiens que c’est un verset du Jihâd “offensif” ! Même à la lecture de ce verset un idiot comprendrait.


12- al-Qaradâwî dit qu’il n’y a pas de Jihad offensif en Islâm, mais simplement un Jihad défensif et préventif (c’est-à-dire contre ceux qui planifient de nous attaquer). Comment peux-tu le contredire alors qu’il le dit noir sur blanc ?


13- La Palestine est-elle occupée ou non ? Est-ce que les Palestiniens sont dans une situation de légitime défense ou pas ? Pas d’hypocrisie réponds honnêtement à la question et ça répondra à ta pseudo-réponse sur la fatwa d'al-Qaradawi et les Palestiniens.


14- Tu dis que les musulmans ne voulaient pas combattre après Ouhoud. Montres-moi tes sources. Pas de source ----> Poubelle.


15- Le Coran dit que nous ne combattons que ceux qui nous combattent et toi tu dis que le Coran commande de TUER TOUS les mécréants ! Ibn Taymiyyah confirme même notre point de vue. J’attends ta réponse là-dessus.


16- Tu pratiques le mensonge par dissumulation en ne précisant pas que la Jizzya seuls les hommes capables de travailler la paient, les femmes, les enfants, les handicapés, les pauvres et les moines ne la paient pas (+ tout ce que j’ai dit sur ce sujet). J’attends ta réponse sur le fait que tu sois passé outre ces informations.


17- Tu affirmes un coup que les polythéistes respectaient tous les pactes, un autre coup qu’ils ne les respectaient pas, et un coup ils les respecter tous ! C’est kif kif bourricot avec toi.


18- En partant du principe que ton avis c’est que les polythéistes respectaient tous les pactes, peux-tu nous expliquer pourquoi Abou Soufyane s’est déplacé en personne à Médine pour s’excuser auprès du prophète en raison du fait qu’ils ont ROMPU le pacte ?


19- La tribu chrétienne à laquelle tu fais référence et qui aurait été convertie de force est un mensonge éhonté de ta part. Ibn Ishâq dit que la tribu a accepté d’elle-même le message sans qu’elle soit forcée, de plus le professeur Hamidullah a dit que cette tribu pratiquait des razzias excessives dans les alentours et donc le prophète (sws) leur aurait donné 3 jours avant le début des combats. Mais bon, étant donné qu’ils se sont convertis de plein gré, il n’y a rien à dire, d’autant plus qu’il n’y a pas d’Isnad dans le hadîth ---> Poubelle. J’attends ta réponse.


20- Le Coran dit que le prophète (sws) ne doit pas contraindre les gens à l’Islâm.


Au final, il ne m’a pas apporté une seule réponse correcte. Il n'a plus grand chose à dire sur ce thème malheureusement.


Ce fut un réel plaisir.



Que la paix de Dieu soit sur ceux qui suivent le droit chemin !


Comments